Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Césarienne et post-partum. Recommandations pour la pratique clinique - 19/11/15

Doi : 10.1016/j.jgyn.2015.09.020 
F. Fuchs a, , b , D. Benhamou c, , d
a Service de gynécologie obstétrique, hôpital Bicêtre, Assistance Publique–Hôpitaux de Paris (AP–HP), 78, rue du Général-Leclerc, 94270 Le Kremlin-Bicêtre, France 
b Inserm, centre de recherche en épidémiologie et santé des populations (CESP), U1018, reproduction et développement de l’enfant, 94807 Villejuif, France 
c Service d’anesthésie réanimation, hôpital Bicêtre, Assistance Publique–Hôpitaux de Paris (AP–HP), 78, rue du Général-Leclerc, 94270 Le Kremlin-Bicêtre, France 
d U1195 Inserm, université Paris-Sud « Petites molécules de neuroprotection, neurorégénération et remyélinisation », 94270 Le Kremlin-Bicêtre, France 

Auteurs correspondants.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

But

Déterminer la prise en charge à recommander après une césarienne concernant la surveillance et ses modalités, l’analgésie postopératoire, le retrait de la sonde vésicale, la reprise de l’alimentation, le premier lever et les indications d’une thromboprophylaxie.

Matériel et méthodes

Consultation de la base de données MEDLINE, de la Cochrane Library et des recommandations des sociétés savantes françaises et étrangères.

Résultats

La surveillance postopératoire immédiate après césarienne (sous anesthésie locorégionale ou générale) doit se dérouler en salle de surveillance post-interventionnelle (SSPI) à proximité de la salle de naissance (accord professionnel). Dans le cas où les difficultés organisationnelles locales apparaîtraient insurmontables pour assurer cette surveillance en SSPI, il conviendrait que la Commission médicale de l’Établissement en soit saisie et que la direction informe l’Agence régionale de santé des solutions envisagées, dès lors qu’elles contreviendraient au code la santé publique (accord professionnel). Une procédure de surveillance spécifique comportant les modalités d’appel en urgence de l’équipe médicale doit être mise en place (accord professionnel). La réalisation d’une numération formule sanguine (NFS) de façon systématique dans la période post-césarienne immédiate n’est pas recommandée en population générale (accord professionnel). Un protocole antalgique élaboré par l’équipe médicale devra être prescrit et administré par voie orale de façon systématique pendant les premiers jours postopératoires (accord professionnel). Concernant le sondage vésical, la prise en charge de référence reste le sondage vésical à demeure avant la réalisation de la césarienne et il doit être maintenu pendant toute la durée de la césarienne (accord professionnel). On privilégiera dans la mesure du possible son retrait avant la 12eheure (accord professionnel). Il est recommandé de vérifier la reprise mictionnelle dans les 4 à 6heures suivant l’ablation de la sonde vésicale. Le médecin doit être averti en cas de rétention urinaire de plus de 6heures (grade C). Un lever précoce dès j1 (voir plus précocement dès la 6e–8eheure) postopératoire avec aide de l’équipe soignante est conseillé et encouragé (accord professionnel). La réalimentation doit être précoce après césarienne programmée ou en urgence que celle-ci ait été réalisée sous anesthésie locorégionale ou anesthésie générale (grade B). Il est recommandé de maintenir une voie veineuse périphérique pendant 24h comme élément de sécurité (accord professionnel). Une prévention anti-émétique systématique en cours de césarienne par une bithérapie médicamenteuse est recommandée (grade B). Pour toute césarienne, une thromboprophylaxie par bas antithrombose (BAT) systématique mis le jour l’intervention et à garder pour une durée d’au moins 7jours est recommandée (accord professionnel) avec ou sans l’adjonction d’HBPM selon la présence ou non de facteurs de risque supplémentaires, et selon le type de facteur de risque (majeur, mineur). Une adaptation des doses d’HBPM préventive selon le poids est recommandée chez les patientes obèses (grade C).

Conclusion

Une harmonisation des prises en charge au vu de ces recommandations a pour but de favoriser une récupération physiologique rapide après césarienne.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

To determine guidelines for post-partum management after cesarean delivery regarding patient monitoring, organization, postoperative analgesia, time of urinary catheter removal, resumption of feeding and drinking, timing of ambulation, indication and modalities of thromboprophylaxis.

Methods

The PubMed database, the Cochrane Library and the recommendations from the French and foreign obstetrical societies or colleges have been consulted.

Results

Immediate postoperative monitoring after caesarean delivery should be performed in the recovery room, but in exceptional circumstances, it may be performed in the delivery unit provided safety rules are maintained and regulatory authorities are informed (professional consensus). Specific surveillance including emergency call procedures must be performed (professional consensus). Systematic blood count performed immediately after cesarean delivery is not recommended in the general population (professional consensus). An analgesic protocol developed by the medical team should be available for each patient (professional consensus). An indwelling bladder catheter should be inserted before and maintained during surgery (professional consensus). The bladder catheter should be preferentially removed in the first 12hours after cesarean delivery (professional consensus). It is recommended to check that spontaneous voiding has occurred in the 4–6hours after the removal of the bladder catheter. The physician in charge should be alerted if the patient has failed to void within 6hours after catheter removal (grade C). Early ambulation on day 1 (or earlier from the 6th to 8th hour) with help is advised and encouraged (professional consensus). Early feeding and drinking after elective or emergency cesarean delivery, performed under regional or general anesthesia, is recommended (grade A). Administration of a prophylactic treatment using two antiemetic medications is recommended during cesarean delivery (grade B). For every cesarean delivery, thromboprophylaxis with elastic stockings applied on the morning of the surgery and kept for at least 7 postoperative days is recommended (professional consensus) with or without the addition of LMWH according to the presence or not of additional risk factors, and depending on the risk factor (major, minor). In obese patient, LMWH dose needs to be weight-adapted (grade C).

Conclusion

Harmonization of care according to these recommendations is expected to enhance recovery after cesarean delivery.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Césarienne, Post-partum, Thromboprophylaxie, Sonde vésicale, Réalimentation, Antalgiques, Antiémétiques, Lever précoce

Keywords : Caesarean delivery, Post-partum, Thromboprophylaxis, Bladder catheter, Early feeding, Postoperative analgesia, Enhanced recovery


Plan


 Cet article est une version résumée des principales recommandations pour la pratique clinique ; la version complète incluant l’argumentaire et l’ensemble de la bibliographie est accessible dans le Annexe de cet article.


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 10

P. 1111-1117 - décembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Soins maternels après accouchement voie basse et prise en charge des complications du post-partum immédiat : recommandations pour la pratique clinique
  • E.-G. Simon, M. Laffon
| Article suivant Article suivant
  • Modalités de la consultation postnatale et spécificités en cas de pathologie de la grossesse : recommandations pour la pratique clinique
  • M. Doret

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.