Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prévention des facteurs de risque de la dystocie des épaules avant l’accouchement - 19/11/15

Doi : 10.1016/j.jgyn.2015.09.050 
F. Fuchs a, , b
a Service de gynécologie-obstétrique, hôpital Bicêtre, Assistance publique–Hôpitaux de Paris (AP–HP), 78, rue du Général-Leclerc, 94270 Le Kremlin-Bicêtre, France 
b Inserm, centre de recherche en épidémiologie et santé des populations (CESP), U1018, reproduction et développement de l’enfant, 94807 Villejuif, France 

Correspondance.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 13
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

But

Déterminer s’il est possible de prévenir la survenue de facteurs de risque de dystocie des épaules en préconceptionnel ou pendant la grossesse.

Matériel et méthodes

Consultation de la base de données Medline, de la Cochrane Library et des recommandations des sociétés savantes françaises et étrangères. Les mesures étudiées sont l’exercice physique avant ou pendant la grossesse, la prise en charge diététique, la prise en charge du diabète gestationnel, et ce chez des patientes obèses ou non.

Résultats

Aucune étude n’a démontré que la prise en compte de ces facteurs de risque (à l’exception du diabète gestationnel) permettrait de réduire le risque de dystocie des épaules. En population générale, l’exercice physique est recommandé que ce soit avant ou pendant la grossesse afin de réduire le risque de diabète gestationnel (activité physique avant la grossesse) (grade B), de macrosomie fœtale (gradeC) ou la prise de poids maternelle pendant la grossesse (gradeC). Aucun régime diététique n’est recommandé pour réduire ces issues (grade B). Chez les patientes en surpoids ou obèses (indice de masse corporelle [IMC]>25), une activité sportive couplée à une prise en charge diététique pendant la grossesse est recommandée (grade A) car elle permet de réduire la macrosomie fœtale (NP1). De plus, elle permet une réduction modeste de la prise de poids maternelle pendant la grossesse (NP2), sans avoir cependant d’effet sur la survenue d’un diabète gestationnel (NP1). En cas de diabète gestationnel, une prise en charge du diabète est recommandée (régime diabétique, surveillance glycémique, insulinothérapie si besoin) (grade A) car elle réduit le risque de macrosomie et de dystocie des épaules (NP1). La prise de poids recommandée pendant la grossesse est de 11,5kg à 16kg pour les patientes d’IMC normal (grade B). Chez les patientes obèses, il est recommandé de les sensibiliser à l’importance de contrôler leur prise de poids au cours de la grossesse (accord professionnel). Il est recommandé que les patientes retrouvent leur poids préconceptionnel, et idéalement un IMC entre 18 et 25kg/m2, 6 mois après l’accouchement (grade B) afin de réduire le risque de diabète gestationnel et de macrosomie lors d’une grossesse ultérieure (NP2).

Conclusion

L’activité physique est recommandée avant et pendant la grossesse pour réduire la survenue de facteurs de risque de dystocie des épaules. Chez les patientes obèses, cette activité physique devra être couplée à des mesures diététiques afin de réduire la macrosomie et la prise de poids maternelle pendant la grossesse.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

To determine whether it is possible to prevent the occurrence of risk factors for shoulder dystocia before or during pregnancy.

Methods

The PubMed database, the Cochrane Library and the recommendations from the French and foreign obstetrical societies or colleges have been consulted. Studied measures were exercise before or during pregnancy, dietary management, and gestational diabetes management in obese and non-obese patients.

Results

No study has proven that the correction of these risk factors (except gestational diabetes) would reduce the risk of shoulder dystocia. In the general population, physical exercise is recommended either before or during pregnancy to reduce the risk of gestational diabetes (physical activity before pregnancy) (grade B), fetal macrosomia (gradeC) or maternal weight gain during pregnancy (gradeC). No dietary regimen is recommended to reduce these issues (grade B). In overweight or obese (body mass index [BMI]>25), physical activity coupled with dietary management is recommended (grade A) because it reduces fetal macrosomia (EL1). In addition, it allows a modest reduction in maternal weight gain during pregnancy (EL2), but did have an effect on the occurrence of gestational diabetes (EL1). In case of gestational diabetes, diabetes care is recommended (diabetic diet, glucose monitoring, insulin if needed) (grade A) as it reduces the risk of macrosomia and shoulder dystocia (EL1). The recommended weight gain during pregnancy is 11.5kg to 16kg for normal BMI patients (grade B). Obese patients should be aware of the importance of controlling their weight gain during pregnancy (professional consensus). It is recommended that patients regain their pre-conception weight, and ideally a BMI between 18 and 25kg/m2, 6 months postpartum (grade B) to reduce the risk of gestational diabetes and macrosomia in a subsequent pregnancy (EL2).

Conclusion

Physical activity is recommended before and during pregnancy to reduce the occurrence of risk factors for shoulder dystocia. In obese patients, physical activity should be coupled with dietary measures to reduce fetal macrosomia and weight gain during pregnancy.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Dystocie des épaules, Diabète, Macrosomie fœtale, Prise de poids maternelle pendant la grossesse, Exercice physique, Mesures diététiques, Obésité

Keywords : Shoulder dystocia, Diabetes, Macrosomia, Weight gain during pregnancy, Exercise, Dietary measures, Obesity


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 10

P. 1248-1260 - décembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Épidémiologie de la dystocie des épaules
  • C. Deneux-Tharaux, P. Delorme
| Article suivant Article suivant
  • Modalités de l’accouchement dans la prévention de la dystocie des épaules en cas de facteurs de risque identifiés
  • T. Schmitz

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.