Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Conduite à tenir en cas de dystocie des épaules - 19/11/15

Doi : 10.1016/j.jgyn.2015.09.048 
C. Le Ray a, , b , J.-F. Oury c
a Maternité Port-Royal, hôpital Cochin, Assistance publique des Hôpitaux de Paris, université Paris Descartes, 53, avenue de l’Observatoire, 75014 Paris, France 
b Inserm UMR 1153, équipe de recherche en épidémiologie obstétricale, périnatale et pédiatrique (EPOPé), centre de recherche épidémiologie et statistique, DHU risques et grossesse, université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité, 75014 Paris, France 
c Maternité de l’hôpital Robert-Debré, université Paris Diderot, Assistance publique des Hôpitaux de Paris, 75019 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 13
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

L’objectif de cette revue de la littérature est d’émettre des recommandations concernant la prise en charge de la dystocie des épaules.

Matériel et méthodes

Consultation de la base de données Medline, de la Cochrane Library et recommandations des sociétés savantes étrangères.

Résultats

En cas de dystocie des épaules, si l’obstétricien n’est pas présent au moment de l’accouchement, celui-ci doit être systématiquement prévenu le plus rapidement possible (accord professionnel). Il est souhaitable dans la mesure du possible de demander l’aide d’une 3e personne afin de réaliser une manœuvre de McRoberts (accord professionnel). La patiente doit être correctement installée en position gynécologique (accord professionnel). Il est recommandé de ne pas tirer de façon excessive sur la tête fœtale ni vers le bas, ni latéralement (grade C), de ne pas réaliser d’expression utérine (grade C) et de ne pas réaliser de rotation paradoxale c’est-à-dire de ne pas faire pivoter la tête fœtale vers le dos fœtal (accord professionnel). Du fait de sa simplicité de réalisation, de son efficacité et de sa faible morbidité, il est recommandé en cas de dystocie des épaules de réaliser dans un 1er temps une manœuvre de McRoberts associée ou non à une pression sus-pubienne (grade C). Concernant les manœuvres de 2e intention, les données disponibles ne permettent pas de conclure à la supériorité d’une manœuvre par rapport à une autre (grade C). Le schéma suivant est proposé, il doit cependant être adapté à l’expérience de l’opérateur : si l’épaule postérieure est engagée, la manœuvre de Wood inversée est réalisée de façon préférentielle ; si l’épaule postérieure n’est pas engagée, la manœuvre de Jacquemier est réalisée de façon préférentielle (accord professionnel). D’autres manœuvres de 2e intention sont décrites. Il semble nécessaire de connaître au moins deux manœuvres de 2e intention pouvant permettre de prendre en charge une dystocie des épaules non résolue par la manœuvre de McRoberts (accord professionnel). Lors de la réalisation de manœuvres obstétricales pour traiter une dystocie des épaules, il n’est pas nécessaire de réaliser systématiquement une épisiotomie (accord professionnel).

Conclusion

Les manœuvres doivent être connues des praticiens effectuant des accouchements et réalisées rapidement mais sans précipitation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

The objective of this review is to propose recommendations on the management of shoulder dystocia.

Materials and methods

The PubMed database, the Cochrane Library and the recommendations from the foreign obstetrical societies or colleges have been consulted.

Results

In case of shoulder dystocia, if the obstetrician is not present at delivery, he should be systematically informed as quickly as possible (professional consensus). A third person should also be called for help in order to realize McRoberts maneuver (professional consensus). The patient has to be properly installed in gynecological position (professional consensus). It is recommended not to pull excessively on the fetal head (grade C), do not perform uterine expression (grade C) and do not realize inverse rotation of the fetal head (professional consensus). McRoberts maneuver, with or without a suprapubic pressure, is simple to perform, effective and associated with low morbidity, thus, it is recommended in the first line (grade C). Regarding the maneuvers of the second line, the available data do not suggest the superiority of one maneuver in relation to another (grade C). We proposed an algorithm; however, management should be adapted to the experience of the operator. If the posterior shoulder is engaged, Wood's maneuver should be performed preferentially; if the posterior shoulder is not engaged, delivery of the posterior arm should be performed preferentially (professional consensus). Routine episiotomy is not recommended in shoulder dystocia (professional consensus). Other second intention maneuvers are described. It seems necessary to know at least two maneuvers to perform in case of shoulder dystocia unresolved by the maneuver McRoberts (professional consensus).

Conclusion

All physicians and midwives should know and perform obstetric maneuvers if needed quickly but without precipitation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Dystocie des épaules, Manœuvres obstétricales, Algorithme de prise en charge

Keywords : Shoulder dystocia, Obstetrical maneuvers, Management algorithm


Plan


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 10

P. 1272-1284 - décembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Modalités de l’accouchement dans la prévention de la dystocie des épaules en cas de facteurs de risque identifiés
  • T. Schmitz
| Article suivant Article suivant
  • Place de la simulation pour réduire la morbidité néonatale et maternelle secondaire à une dystocie des épaules
  • G. Legendre, P.-E. Bouet, L. Sentilhes

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.