Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Stratégies d'imagerie des traumatismes du rachis cervical - 29/02/08

Doi : PM-12-2003-32-39-0755-4982-101019-ART7 

Patrick Gerbeaux [1],

François Portier [2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 4
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Pour parvenir au diagnostic Les stratégies d'exploration devant une suspicion de traumatisme du rachis ont évolué avec le développement récent de nouvelles techniques d'imagerie (scanner hélicoïdal en particulier). Un choix doit être fait parmi les techniques disponibles afin d'adapter au mieux la pratique.

Points importants à retenir L'examen clinique permet d'identifier un petit groupe de patients pouvant se passer d'explorations radiographiques. Lorsqu'elles existent, les lésions cervicales sont souvent multiples et étagées. Ceci justifie que l'exploration du rachis cervical, si elle est décidée, soit complète, incluant les charnières supérieures et inférieures. La qualité des clichés standard (face, profil, bouche ouverte) est très variable. Leur qualité et leur valeur prédictive négative diminuent fortement lorsque la gravité du traumatisme augmente.

Examens particuliers Le scanner reste la technique la plus performante pour détecter mais aussi éliminer de façon formelle une lésion traumatique. Ses indications doivent donc être élargies mais réservées à une population sélectionnée. L'IRM reste actuellement un examen de seconde intention, indiqué devant une suspicion de lésion neurologique en particulier médullaire. Les lésions ligamentaires sont souvent méconnues et devront être systématiquement recherchées par des clichés dynamiques. Ceux ci peuvent être réalisés à distance du traumatisme.

Abstract

Imaging strategy for cervical spine injury

Making the diagnosis Exploration strategies when faced with a suspected spine injury have improved with the recent development of new imaging techniques (notably the helical CT scan). A selection must be made between the techniques available in order to optimise diagnostic habits.

The fundamental points The clinical examination identifies the small group of patients that does not require radiographic exploration. When cervical lesions exist, they are often multiple and layered. This justifies the fact that, if an exploration of the cervical spine is proposed, it should be complete and include the upper and lower hinges. The quality of the standard images (face, profile, mouth open) varies greatly. Their negative quality and predictive value decreases when the severity of the injury increases.

Particular examinations Scanning is the most efficient technique for not only detecting but also formally eliminating an injury. Its indications should therefore be extended but also limited to a selected population. The MRI is currently a second line examination, indicated for any suspicion of a neurological lesion, notably of the bone marrow. Lesions of the ligaments are often missed and should be systematically searched for using dynamic imaging. These can be done at distance from the injury.


Plan



© 2003 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° 39

P. 1853-1856 - décembre 2003 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Survenue d'un pneumopéritoine avec arrêt respiratoire au cours d'une fibroscopie bronchique
  • F. Vandenbos, H. Hyvernat, R. Barel
| Article suivant Article suivant
  • Ostéopathies fragilisantes chez les patients infectés par le VIH
  • David Rey

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.