Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Efficacité et tolérance à long terme de la lurasidone dans la prise en charge de la schizophrénie - 22/11/15

Doi : 10.1016/j.encep.2015.09.005 
L. Samalin , M. Honciuc, P.-M. Llorca
 EA 7280, service de psychiatrie de l’adulte, CHU de Clermont-Ferrand, université d’Auvergne, 63000 Clermont-Ferrand, France 

Auteur correspondant. Service de psychiatrie B, CHU de Clermont-Ferrand, 58, rue Montalembert, 63000 Clermont-Ferrand, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 9
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La lurasidone est un nouvel antipsychotique de deuxième génération approuvée par l’Agence européenne du médicament en mars 2014 dans le traitement de la schizophrénie. La lurasidone a démontré une efficacité à long terme supérieure au placebo dans le traitement d’entretien de la schizophrénie avec un risque significativement plus faible de rechute. La non-infériorité de la lurasidone versus la quétiapine LP a également été démontrée dans la prévention des rechutes psychotiques. La réalisation d’un switch antipsychotique/lurasidone s’associait à un maintien à long terme de l’amélioration clinique obtenue au cours des premières semaines de traitement. Enfin, comme le suggérait son profil pharmacologique, une amélioration des performances cognitives des patients traités par lurasidone était observée au long cours. La lurasidone apparaît bien tolérée à long terme et se distingue des autres antipsychotiques de deuxième génération par un profil de tolérance métabolique et cardiovasculaire favorable. Bien que les résultats des études précliniques suggéraient une bonne tolérance neurologique, des symptômes extrapyramidaux et de l’akathisie au long cours ont, comme dans les études à court terme, été observés à des fréquences plus élevées qu’attendues. Malgré l’absence de forme galénique à libération prolongée disponible pour cet APIIG, le profil de tolérance globale de la lurasidone apparaît comme compatible au long cours avec une bonne acceptabilité des patients et en conséquence une bonne observance des patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Lurasidone is a new second-generation antipsychotic approved in March 2014 by the European Medicines Agency for the treatment of schizophrenia. Lurasidone has demonstrated its efficacy in long-term studies. It has been shown to reduce significantly the risk of relapse in comparison with placebo in patients with schizophrenia. In comparator study, lurasidone was noninferior to quetiapine XR in risk for relapse. In open-label studies, lurasidone was associated with sustained improvement in efficacy measures observed and well-tolerated in patients with schizophrenia who had switched to lurasidone from another antipsychotic. Available evidence showed also that lurasidone might be involved in the long-term improvement of cognitive performance in schizophrenic patients. Lurasidone differs from the other second-generation antipsychotics by a good tolerability profile, in particular in terms of metabolic and cardiovascular profiles. Lurasidone seems to have a moderate link with the occurrence of akathisia and extrapyramidal symptoms. Although lurasidone long-acting formulation is lacking, the long-term profile of lurasidone appears compatible with a good acceptability and consequently a good compliance to treatment of patients with schizophrenia.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Lurasidone, Antipsychotique de seconde génération, Schizophrénie, Efficacité, Tolérance, Long terme

Keywords : Lurasidone, Second-generation antipsychotic, Atypical antipsychotic, Schizophrenia, Efficacy, Safety, Long-term


Plan


 Avec le soutien institutionnel de Takeda.


© 2015  L’Encéphale, Paris. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 6

P. 541-549 - décembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Aspects théoriques et pratiques de la remédiation cognitive dans la déficience intellectuelle du jeune adulte : La « Cognitive Remediation Therapy » (CRT) peut-elle être adaptée ?
  • I. Carteau-Martin, I. Amado, A. Thillay, E. Houy-Durand, C. Barthelemy, F. Bonnet-Brilhault
| Article suivant Article suivant
  • Manifestations neuropsychiatriques inaugurant une maladie de Biermer
  • S. Mrabet, F. Ellouze, S. Ellini, M.F. Mrad

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.