Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traumatismes isolés du pancréas : analyse de 49 patients consécutifs traités dans un centre expert en traumatologie - 22/11/15

Doi : 10.1016/j.jchirv.2015.05.003 
J.E.J. Krige , U.K. Kotze, A.J. Nicol, P.H. Navsaria
 Department of surgery, university of Cape Town Health Sciences Faculty, Anzio Road, Observatory, 7925, Cape Town, Afrique du Sud 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le but de cette étude, issue d’une large base de données prospectives, était d’évaluer la morbidité et la mortalité des traumatismes isolés du pancréas.

Méthode

Les complications étaient classées selon la classification de Dindo-Clavien et celle de l’International Study Group of Pancreatic Surgery (ISGPS). Le grade de l’atteinte du canal de Wirsung était évalué selon la classification de Takishima modifiée. Les critères de jugement principaux étaient la morbidité globale et spécifique et la mortalité.

Résultats

Quatre cent quarante-huit patients étaient traités pour un traumatisme du pancréas de 1990 à 2014 dont 49 pour traumatisme isolé du pancréas (âge médian de 30ans [extrêmes 13–68], 41 [83,7 %] étaient des hommes, et 43 traumatismes étaient fermés). Trente-quatre (70 %) patients ont été opérés en urgence, 20 ont eu une pancréatectomie distale (ou gauche) et 14 un simple drainage de la loge pancréatique. Quinze patients (30 %) ont été pris en charge secondairement pour un pseudokyste non résolutif ou une fistule pancréatique : 5 avaient des lésions du canal de Wirsung grade 4A-B et ont dû être opérés, 10 avaient des lésions grade 3A-B et ont été traités endoscopiquement avec succès. Cinquante-cinq pour cent des patients ont eu une complication postopératoire et deux patients (4 %) sont décédés pour une cause extra-pancréatique.

Conclusion

Notre étude suggère que la mortalité après traumatisme isolé du pancréas est faible mais la morbidité reste élevée. Deux tiers des patients sont opérés et un tiers est traité endoscopiquement. L’importance des lésions pancréatiques peut renseigner si un traitement endoscopique peut être efficace.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

This study interrogated a large prospectively documented institutional database to determine morbidity and mortality after an isolated pancreatic injury (IPI).

Method

Complications were graded according to the Clavien-Dindo classification and the International Study Group of Pancreatic Surgery (ISGPS) definitions. The degree of the pancreatic duct injury was graded using a modified Takishima duct injury classification. Primary endpoints were general and pancreas-specific morbidity and mortality.

Results

Four hundreds and forty-eight consecutive patients were treated between 1990 and 2014 for pancreatic injuries of whom 49 (median age: 30; range: 13–68 years; 41 men; blunt injuries; n=43) had an IPI. Thirty-four (70 %) patients underwent urgent surgery, 20 of which had a distal pancreatectomy and 14 had external drainage of the pancreatic injury. Fifteen (30 %) patients presented with a non-resolving pancreatic pseudocyst or fistula, five had grade 4A or 4B ductal injuries and underwent surgery and 10 with 3A and 3B ductal injuries were successfully managed endoscopically. Fifty-five percent had post-operative morbidity. Two patients (4 %) died of non-pancreatic related causes.

Conclusion

While overall mortality is low after an IPI, morbidity is high. Two-third of patients required operative intervention and one-third were treated endoscopically. The degree of pancreatic ductal injury determined whether endoscopic intervention was effective.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Pancréas, Traumatisme, Résection, Morbidité, Mortalité

Keywords : Pancreas, Injury, Resection, Morbidity, Mortality


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais celle de l’article original paru dans Journal of Visceral Surgery, en utilisant le DOI ci-dessus.


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 152 - N° 6

P. 372-378 - décembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pour ou contre la randomisation en recherche chirurgicale : y a-t-il encore un débat en 2015 ?
  • S. Benoist
| Article suivant Article suivant
  • Cancer superficiel de l’estomac à cellules indépendantes. Caractéristiques clinico-histologiques et résultats de la gastrectomie à visée curative
  • Z. Wang, X. Zhang, J. Hu, W. Zeng, Z. Zhou

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.