Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Adaptation et évaluation des propriétés psychométriques de la sous-échelle de perfectionnisme orienté vers soi de l’Échelle de Perfectionnisme Positif et Négatif - 26/11/15

Doi : 10.1016/j.jtcc.2015.05.001 
Marie-Eve Turgeon , Jacques Forget, Jean Bégin
 Département de psychologie, université du Québec, CP 8888 succursale Centre-Ville, H3C 3P8 Montréal, Québec, Canada 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 11
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le but de l’étude est d’adapter et de valider les sous-échelles de perfectionnisme positif orienté vers soi (PPOS) et de perfectionnisme négatif orienté vers soi (PNOS) de l’Échelle de Perfectionnisme Positif et Négatif (EPPN) (Seidah et al., 2002) pour les enfants de 6 à 9ans. Quatre cent trente garçons et filles remplissent le questionnaire deux fois à un intervalle de deux semaines, ainsi qu’un questionnaire évaluant les attitudes et les comportements associés aux troubles des conduites alimentaires (TCA), et un autre mesurant le sentiment d’efficacité personnelle spécifique à l’alimentation (SEPA). L’analyse factorielle en composantes principales suggère une structure bifactorielle. La cohérence interne est bonne (PPOS=0,76 et PNOS=0,81) et la fiabilité test–retest est modérée (PPOS=0,67 et PNOS=0,66). Le PPOS n’est pas associé aux TCA, mais il est associé positivement au SEPA. Le PNOS est positivement lié aux TCA et négativement lié au SEPA. Les énoncés du PPOS et du PNOS possèdent des qualités psychométriques satisfaisantes. Ces sous-échelles représentent un outil important spécifiquement adapté pour les enfants francophones du Québec. Elles peuvent être utilisées en recherche pour améliorer l’état des connaissances quant au perfectionnisme chez les enfants et ainsi favoriser l’élaboration de mesures préventives.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Perfectionism traits develop in childhood (Flett et al., 2002). Yet, research on perfectionism has typically focused on adults and adolescents with limited extension to children. The lack of research in children is explained by the fact that, until recently, no questionnaires existed to measure the trait in this population (DiBartolo et al., 2012). A variety of self-report measures have now been developed such as the Adaptive/Maladaptive Perfectionism Scale (Kenneth et Preusser, 2002), the Perfectionistic Self-Presentation Scale-Junior Form (Hewitt et al., 2011), the Child and Adolescent Perfectionism Scale (Flett et al., 1997; see DiBartolo et al., 2012) and the Positive and Negative Perfectionism Scale (PANPS) (Terry-Short et al., 1995). The Échelle de Perfectionnisme Positif et Négatif (EPPN) (Seidah et al., 2002) is the French version of the PANPS for adolescents. This questionnaire is the only one, which distinguishes positive from negative forms of self-oriented perfectionism.

Objective

The present study aims to adapt and validate the positive self-oriented perfectionism (PPOS) subscale and the negative self-oriented perfectionism (PNOS) subscale from the EPPN for French-speaking children in Quebec aged 6 to 9.

Method

The participants were 430 boys and girls at primary school. The EPPN was adapted following Vallerand's validation procedure (Vallerand, 1989). The terms used in the statements were reworded by a committee of experts to correspond to the language skills of 6- to 9-year-old children. Symbols were also added to further facilitate the children's comprehension of the answer choice. A first pre-test was performed on two six-year-old children and a second pre-test was performed on a class of first graders. Then, 430 children filled the questionnaire twice over a two-week interval. They also completed a questionnaire measuring eating disorder attitudes and behaviours and a measure of eating self-efficacy.

Results

The principal components analysis shows a two-factor structure. At the first testing, factor 1 (negative factor) accounts for 17.83% of the variance and factor 2 (positive factor) accounts for 15.53% of the variance. At the second testing, factor 1 accounts for 20.53% of the variance and factor 2 accounts for 17.31% of the variance. The average scores were 31.95 (SD=5.78) for the PPOS subscale, 20.36 (SD=6.84) for the PNOS subscale, 11.20 (SD=10.05) for the measure of eating disorders attitudes and behaviours and 3.88 (SD=0.76) for the measure of eating self-efficacy. Cronbach's alpha indicates good internal consistency (PPOS=0.76 and PNOS=0.81) and correlation coefficients for test–retest reliability are moderate (PPOS=0.67 and PNOS=0.66). PPOS is not associated with eating disorders attitudes and behaviours but is positively associated with eating self-efficacy [r(398)=0.19 (P<0.001)]. On the other hand, PNOS is positively associated with eating disorders attitudes and behaviours [r(398)=0.33 (P<0.001)] and negatively associated with eating self-efficacy [r(398)=–0.16 (P<0.001)].

Discussion

Items measuring PPOS and PNOS have satisfactory psychometric properties. These two subscales are the first to be adapted and validated for French-speaking children, which take into account the positive and the negative function of self-oriented perfectionism. Perfectionism in children has limited scope in scientific literature and the lack of available instruments has been identified. Furthermore, knowing that perfectionism traits develop in childhood (DiBartolo et al., 2012), it would seem useful to make a measurement tool for children available. Thus, PPOS and PNOS subscales can be used in research to foster the understanding of perfectionism in children. A better understanding of perfectionism in this population could strengthen prevention efforts.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Questionnaire autoadministré, Perfectionnisme adaptatif, Perfectionnisme maladaptatif, Trouble alimentaire, Sentiment d’efficacité personnelle, Validation

Keywords : Self-administered questionnaire, Healthy perfectionism, Unhealthy perfectionism, Eating disorder, Eating self-efficacy, Validation


Plan


© 2015  Association française de thérapie comportementale et cognitive. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 25 - N° 4

P. 148-158 - novembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pourquoi rembourser la psychothérapie est une nécessité de santé publique ?
  • Marc Willard, Céline Clément, Yasser Khazaal
| Article suivant Article suivant
  • Psychoéducation, TCC et éducation thérapeutique du patient : un programme certifié par l’ARS pour patients bipolaires
  • Christine Mirabel-Sarron, Aurélie Docteur, Eryc Siobud-Dorocant, Roland Dardennes

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.