Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Violences subies par les médecins généralistes exerçant en libéral : sous-déclaration des agressions ou des atteintes aux biens - 27/11/15

Violence undergone by the general practitioners: Under-reporting of the attacks or of the infringements to their properties

Doi : 10.1016/j.lpm.2015.01.018 
Marie-Laure Clinet 1, Benoît Vaysse 2, Maxime Gignon 2, Olivier Jarde 1, Cécile Manaouil 1,
1 CHU d’Amiens, service de médecine légale et sociale, 80000 Amiens, France 
2 CHU d’Amiens, service d’épidémiologie, hygiène hospitalière et santé publique, Amiens, France 

Cécile Manaouil, CHU, service de médecine légale et sociale, place Victor-Pauchet, 80000 Amiens, France.

Résumé

Introduction

L’objectif principal était d’évaluer la prévalence des violences sur les médecins généralistes libéraux. Les objectifs secondaires étaient d’identifier les freins éventuels à la déclaration à l’observatoire pour la sécurité des médecins, ainsi que de déterminer si la féminisation de la profession était associée aux situations de violence.

Méthodes

Un questionnaire en 5 parties a été soumis par téléphone à 148 médecins généralistes libéraux tirés au sort. Il abordait les agressions physiques et verbales subies, les atteintes aux biens survenues au cours de leur carrière et le sentiment d’insécurité éprouvé.

Résultats

Le taux de participation était de 63 % (93/146). Au total, 171 incidents ont été rapportés dont 96 agressions physiques et verbales (56 %), et 75 atteintes aux biens (44 %) sans différence selon le sexe. Le motif principal des agressions était le refus de prescription (44 %). Pratiquement aucun médecin concerné n’a fait de déclaration à l’observatoire pour la sécurité des médecins, par manque d’intérêt pour 5 d’entre eux ou l’ignorance de son existence pour 10 sur les 32 praticiens ayant eu une agression après la création de l’observatoire.

Conclusion

Nous avons observé une sous-déclaration des agressions ou des atteintes aux biens par les médecins victimes. Notre étude n’a pas mis en évidence de différence entre les hommes et les femmes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

The main objective of this study was to estimate prevalence on the liberal general practitioners. The secondary objectives are to identify the possible brakes with the declaration in the monitoring observatory for security of the doctors as well as to determine if the feminization of the profession was associated with the situations violence.

Methods

A questionnaire in 5 parts was submitted by telephone to 146 drawn lots liberal general practitioners. It approached the undergone physical and verbal attacks, the infringements on the properties arisen during their career, and the proven feeling of insecurity.

Results

The rate of participation was 63% (93/146). In all 171 incidents were reported among which 96 physical and verbal attacks (56%), and 75 infringements on the properties (44%) without difference according to the sex. The main motive for the attacks was the refusal of prescription (44%). Practically, no concerned doctor made declaration for the monitoring observatory for the security of the doctors, for lack of interest for 5 of them or the ignorance of its existence for 10 on 32 practitioners having undergone an aggression after the creation of the monitoring observatory.

Conclusion

We observed an under-reporting of the attacks or of the infringements on the properties by the doctors victims. Our study did not highlight difference between men and women.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Médecine générale, Violence, Sécurité, Violence au travail

Keywords : General medicine, Violence, Safety, Violence at work


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 11

P. e321-e329 - novembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • The expanding spectrum of thyroid hormone resistance concerns the entire medical field
  • Jean-Louis Wémeau
| Article suivant Article suivant
  • Deferred vs immediate stenting in ST elevation myocardial infarction: Potential interest in selected patients
  • Brahim Harbaoui, Pierre-Yves Courand, Cyril Besnard, Raphael Dauphin, Emmanuel Cassar, Pierre Lantelme

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.