Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Approches méthodologiques en pharmacogénétique : le modèle des leucémies aiguës lymphoblastiques de l’enfant - 27/11/15

Doi : 10.1016/j.oncohp.2015.06.007 
T. Adam de Beaumais a, , d , A. Baruchel b, c, E. Jacqz-Aigrain a, c, d
a Département de pharmacologie pédiatrique et pharmacogénétique, hôpital Robert-Debré, AP–HP, 48, boulevard Sérurier, 75019 Paris, France 
b Département d’hématologie-immunologie pédiatrique, hôpital Robert-Debré, AP–HP, 48, boulevard Sérurier, 75019 Paris, France 
c Université Paris Diderot, Sorbonne Paris-Cité, 75019 Paris, France 
d Inserm, CIC1426, hôpital Robert-Debré, 48, boulevard Sérurier, 75019 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’optimisation des thérapeutiques anticancéreuses a permis d’obtenir des taux de guérison remarquables dans les leucémies aiguës lymphoblastiques de l’enfant. Cependant, certains patients résistent au traitement et nombreux sont ceux qui développent des complications majeures liées à la chimiothérapie. Les récents progrès de la biologie moléculaire ont permis de mettre en exergue le rôle important de la génétique dans la survenue de la maladie mais aussi dans la variabilité interindividuelle de réponse au traitement. L’évaluation de l’impact de polymorphismes génétiques, par des approches complémentaires (approche gène-candidat, modèle polygénique, approche « tout génome » ou thérapie ciblée) confirme l’importance des stratégies d’individualisation du traitement. Ainsi, les nombreux travaux sur la pharmacogénétique de la 6-mercaptopurine ont conduit à des recommandations internationales d’adaptation posologique en fonction du génotype individuel. Cependant, l’utilisation de biomarqueurs pharmacogénétiques en clinique reste limitée dans un contexte de polychimiothérapies complexes où la prise en compte isolée d’un marqueur est insuffisante. À l’heure actuelle, le transfert plus large de la pharmacogénétique doit inclure une étape indispensable de validation du bénéfice thérapeutique des tests génétiques, une interprétation experte des résultats réalisés en routine, la formation des cliniciens pour adapter la prescription sur la base de lignes directrices et d’aides à la décision thérapeutique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Optimisation of anticancer therapeutics allowed reaching remarkable cure rate in childhood acute lymphoblastic leukaemia. However, some patients are resistant to treatment and many develop major complications related to chemotherapy. Recent advances in molecular biology have made possible to highlight the important role of genetics in the development of disease but also in interindividual variability in treatment response. Assessing the impact of genetic polymorphisms by complementary approaches (candidate-gene approach, polygenic model, “whole genome” approach or targeted therapies) confirms the importance of individualized treatment strategies. Thus, several studies on 6-mercaptopurine pharmacogenetics have led to international guidelines for dosage adjustment based on individual genotype. But the use of pharmacogenetic biomarkers in clinical setting is limited in the context of complex polychemotherapy where implementation of a marker alone is insufficient. Currently, larger transfer of pharmacogenetics should include an essential step in validating the therapeutic benefits of genetic testing, expert interpretation of the results achieved in routine, training clinicians to tailor the prescription on the basis of guidelines and aid for the therapeutics.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Pharmacogénétique, Leucémie aiguë lymphoblastique, Pédiatrie

Keywords : Pharmacogenetics, Acute lymphoblastic leukemia, Pediatrics


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 3 - N° 4

P. 215-220 - décembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Allogreffe haploidentique en oncologie et hématologie pédiatrique
  • C. Paillard, P. Lutz
| Article suivant Article suivant
  • Syndrome d’hémophagocytose et leucémie aiguë myéloblastique
  • A. Sall, F.B. Akondé, F.B. Sall, M.N. Diouf, A. Sène, B.F. Faye, M. Gadji, M. Seck, A.O. Touré, S. Diop

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.