Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Séroconversion toxoplasmique chez la femme enceinte - 29/02/08

Doi : PM-07-2004-33-12-C1-0755-4982-101019-ART02 

Christine Binquet [1],

Martine Wallon [2],

Pierre Metral [1],

Maryse Gadreau [3],

Catherine Quantin [1],

François Peyron [2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction La France possède depuis 1992 un programme de prévention de la toxoplasmose reposant sur la détection sérologique des infections en cours de grossesse. En l’absence de consensus, les séroconversions dépistées sont prises en charge de façon variable selon les centres.

Objectif Décrire les pratiques des centres experts français et faire des propositions pour réduire leur hétérogénéité.

Méthode Enquête postale par questionnaire auprès des centres de parasitologie français de référence pour la prise en charge des séroconversions toxoplasmiques en cours de grossesse.

Résultats La totalité des 30 centres interrogés ont répondu. Cinq d’entre eux ne font pas de recommandations thérapeutiques et ont été exclus de l’analyse. Les attitudes des 25 autres centres varient largement en qui concerne les indications d’interruption de grossesse et d’amniocentèses, les protocoles de traitement par pyriméthamine et sulfamides, ainsi que le rythme de surveillance échographique.

Conclusion En l’absence de recommandations nationales, la prise en charge des séroconversions dépistées grâce au programme de prévention prénatale de la toxoplasmose congénitale est laissée à l’initiative de chacun des centres experts. Il en ressort une variation de pratique d’une ville à l’autre. Cette hétérogénéité traduit le manque de connaissances sur la façon la plus efficace et la plus acceptable de prévenir et de traiter la toxoplasmose congénitale. Afin d’améliorer cette situation, les parasitologues français ont lancé un programme de réunions consensuelles qui a pour but d’harmoniser les protocoles de prise en charge et d’identifier les points nécessitant des études complémentaires.

Abstract

Toxoplasmosis seroconversion in pregnant women

The differing attitudes in France

Introduction Since 1992 France has been running a toxoplasmosis prevention program based on the serological detection of infections during pregnancy. In the absence of a consensus, the seroconversions discovered are managed in different ways, varying from one centre to another.

Objective To describe the habits of the specialised centres in France and propose means to reduce the heterogeneity.

Methods A survey using a questionnaire mailed to the centres of parasitology in France specialised in the management of toxoplasmosis seroconversion during pregnancy.

Results All the 30 centres surveyed replied. Five of them do not provide recommendations for treatment and were excluded from analysis. The attitudes of the 25 other centres varied greatly with regard to the indications for therapeutic abortion and amniocentesis, treatment protocols with pyrimethamine and sulfamides, as well as in the frequency of sonographical monitoring.

Conclusion In the absence of National guidelines, the management of seroconversions discovered during the prenatal prevention of congenital toxoplasmosis program is left to the discretion of the specialised centre. This results in variations from one town to the next. This heterogeneity underlines the lack of knowledge on the most efficient and acceptable means of preventing and treating congenital toxoplasmosis. In order to improve this situation, the French parasitologists have launched a program of consensual meetings aimed at harmonising the treatment protocols and identifying the points that require further studies.


Plan



© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 12-C1

P. 775-779 - juillet 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Après l’ère des antibiotiques, l’ère de la résistance
  • E. Bergogne-Bérézin
| Article suivant Article suivant
  • Les passages non justifiés au service d’accueil urgences
  • Geneviève Derame, Dominique El Kouri, Mohamed Hamidou, Emmanuel Carré, Gilles Potel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.