Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Quand la vaccination tourne au drame : aspects médicolégaux. À propos de deux cas autopsiques - 01/12/15

Doi : 10.1016/j.medleg.2015.09.004 
M.A. Mesrati a, , N. HajSalem a, F. Hammedi b, M. Boughattas a, D. Oualha a, A. Aissaoui a, A. Zakhama b, A. Chadly a
a Service de médecine légale, EPS Fattouma Bourguiba, Monastir 5000, Tunisie 
b Service d’anatomie et de cytologie pathologique, EPS Fattouma Bourguiba, Monastir 5000, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La vaccination est considérée comme l’un des moyens les plus efficaces de protection dont dispose l’humanité. Bien que très rares, les accidents de vaccination peuvent parfois se révéler dramatiques. Le médecin légiste se trouve parfois confronté à des situations de mort subite dans un délai variable après la vaccination. Sa mission serait dans ces cas la détermination de la relation entre les deux évènements. Nous discutons, à travers l’analyse de deux cas autopsiques, le lien d’imputabilité entre la mort subite et la vaccination contre respectivement l’hépatite virale B et la diphtérie, tétanos, coqueluche, poliomyélite (DTCP).

Rapport des cas

Cas 1 : un nourrisson, âgé de 3 mois, en bon état de santé apparente, décède quelques heures après la vaccination contre DTCP. L’autopsie et l’histologie ont conclu à la présence d’une encéphalite lymphocytaire. Cas 2 : il s’agit d’un jeune étudiant âgé de 22ans, qui a consulté aux urgences pour douleurs thoraciques, survenues trois heures après une vaccination contre l’hépatite B. Le diagnostic de myocardite aiguë a été retenu. L’évolution a été marquée par l’aggravation de son état de santé aboutissant au décès. L’examen histologique a confirmé le diagnostic de myocardite. La recherche virale est revenue négative.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Vaccination is considered as one of the most effective means of protection, available to humanity. Accidents due to vaccination can sometimes be dramatic, despite their rarity. The pathologist deal sometimes with sudden death occurred after vaccination. His mission, in this case, is the determination of the relation between the two events. We discuss, through the analysis of two autopsy cases, the imputability between sudden death and vaccination against viral hepatitis B and diphtheria, tetanus, pertussis, polio (DTCP).

Case reports

Case 1: a 3-month-old infant, with apparently good health, died few hours after vaccination against DTCP. Autopsy and histology concluded on lymphocytic encephalitis. Case 2: a 22-year-old student was admitted to the emergency chest pain, three hours after vaccination against hepatitis B. The diagnosis of acute myocarditis was retained. Death occurred after few hours. Histological examination confirmed the diagnosis of myocarditis. Viral research was negative.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Vaccination, Mort subite, Diphtérie, Tétanos, Coqueluche, Poliomyélite, Hépatite B, Encéphalite lymphocytaire, Myocardite, Imputabilité

Keywords : Vaccination, Sudden death, Diphtheria, Tetanus, Pertussis, Polio, Hepatitis B, Lymphocytic encephalitis, Myocarditis, Imputability


Plan


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 6 - N° 3-4

P. 122-126 - juillet 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Lésions du nerf sciatique poplité externe dans les suites d’une arthroscopie : implications médico-légales
  • N. HajSalem, M.A. Mesrati, M. Zrig, A. Aissaoui, A. Chadly
| Article suivant Article suivant
  • Mégacolon toxique et clozapine : à propos d’un cas et revue de la littérature
  • O. Regnaut, C. Manaouil, C. Defouilloy, A.-S. Lemaire-Hurtel, O. Jardé

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.