Médecine

Paramédical

Autres domaines


Reconstruction du ligament collatéral latéral ulnaire dans l’instabilité rotatoire postéro-latérale du coude – à propos de 14 patients au recul moyen de 5 ans - 04/12/15

Doi : 10.1016/j.main.2015.10.007 
Thi Thuy Trang Pham , Stephanie Delclaux, Nicolas Bonnevialle, Michel Rongières, Pierre Mansat
 Département de l’appareil locomoteur, hôpital PPR, CHU de Toulouse, Toulouse, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

L’instabilité rotatoire postéro-latérale du coude est une pathologie rare. Sa patho-anatomie fût popularisée par O’Driscoll et al. en 1991 et implique une incompétence du ligament collatéral latéral ulnaire (LUCL). L’objectif de cette étude était d’évaluer les résultats cliniques et fonctionnels de la reconstruction du LUCL par greffe tendineuse autologue.

Matériels et méthodes

Entre 2003 et 2013, 14 reconstructions du LUCL par greffe tendineuse autologue ont été réalisées pour instabilité rotatoire postéro-latérale du coude. Il s’agissait de 9 femmes et de 5 hommes, de 32ans (16–50) en moyenne lors de la chirurgie. L’instabilité était post-traumatique dans 13 cas et d’origine iatrogène dans 1 cas. Le ligament était reconstruit avec le tendon du long palmaire dans 9 cas, avec le tiers latéral du fascia tricipital dans 4 cas et avec le tendon gracilis dans 1 cas. Une ostéotomie de correction pour cubitus varus y était associée dans 1 cas. L’évaluation clinique était réalisée au dernier recul par un examen clinique (amplitudes articulaires, test d’instabilité rotatoire postéro-latéral, « push up test », classification fonctionnelle de Nestor et al.), le Mayo Elbow Performance Score (MEPS), le QuickDASH et la satisfaction des patients.

Résultats

Au recul moyen de 5ans (1–10,8), le MEPS moyen était de 92 points (75–100) et le QuickDASH moyen était de 10 points (0–36,3). L’arc de mobilité moyen en flexion–extension était de 134° (70–160) et en prono-supination était de 177° (160–190). Selon la classification de Nestor et al., les résultats étaient excellents dans 8 cas, bon dans 3 cas, moyen dans 2 cas et mauvais dans 1 cas. Il existait 1 récidive avec un test d’instabilité positif à 50 mois de recul, nécessitant une reprise chirurgicale. Au dernier recul, 1 patient présentait une chondropathie. La capacité de se lever d’une chaise en poussant sur les 2 bras était limitée chez 4 patients. Tous les patients étaient satisfaits ou très satisfaits.

Conclusion

L’instabilité rotatoire postéro-latérale du coude est une pathologie méconnue et représente un challenge diagnostique. La reconstruction du LUCL par greffe tendineuse autologue apporte des résultats fonctionnels satisfaisants avec restauration de la stabilité.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 6

P. 333-334 - décembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Résultats cliniques et radiologiques à 3 ans en moyenne d’une prothèse de tête radiale en pyrocarbone-titane
  • Marc-olivier Gauci, Matthias Winter, Christian Dumontier, Yves Allieu
| Article suivant Article suivant
  • Imputabilité de la frange synoviale huméro-radiale dans l’épicondylalgie latérale de coude
  • Amaury D’utruy, Fabrice Duparc, Isabelle Auquit-auckbur, Cédric Siedlecki, Damien Potage, Nicolas Tarissi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.