Médecine

Paramédical

Autres domaines


La prothèse Coonradu-Morrey dans la fracture de l’extrémité distale de l’humérus du sujet âgé. À propos d’une série continue de 17 cas - 04/12/15

Doi : 10.1016/j.main.2015.10.005 
Hustin Charles 1, , Emmanuel David 2, Nicolas Lebeau 3, Chelli Mikael 4
1 CHU Nord, service d’orthopédie, Amiens, France 
2 PH, Amiens, France 
3 CHU Sud, service d’orthopédie, Amiens, France 
4 CHU Sud, service d’orthopédie, B2EST, Amiens, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les fractures de l’extrémité distale de l’humérus du sujet âgé représentent un défi thérapeutique chez ces patients fragiles et souvent ostéoporotiques. L’objectif de notre étude était d’évaluer les résultats de la prothèse totale de coude Coonrad-Morrey dans cette indication.

Matériel et méthodes

Entre mars 2006 et juin 2014, 17 prothèses totales de coude Coonrad-Morrey ont été mises en place au CHU d… pour fracture récente de l’extrémité distale de l’humérus chez des sujets de plus de 70ans.

L’évaluation clinique consistait en la mesure des amplitudes articulaires, l’évaluation de la douleur et les scores fonctionnels Quick Disabilities of Arm Shoulder and Hand (QuickDASH) et Mayo Elbow Performance Score (MEPS). L’analyse radiographique reposait sur des incidences de face et de profil.

Résultats

Dix-sept patients dont l’âge moyen était de 80,2ans au moment de l’intervention ont été revus avec un recul moyen de 51 mois. Il s’agissait de fractures articulaires dans 76 % des cas, dont 65 % de fractures 13C. Soixante et onze pour cent étaient opérés par une voie d’abord sous-périostée. Les arcs moyens de mobilité au dernier recul étaient de 114° pour la flexion–extension et 177° pour la prono-supination. Le MEPS moyen était de 91,9 avec 62 % d’excellents résultats. Le QuickDASH était de 29,3. Il existait des calcifications péri-prothétiques dans 65 % des cas et 3 prothèses (18 %) étaient descellées. Trois prothèses ont été reprises chirurgicalement - 2 pour sepsis (lavage) et 1 pour fracture sur implant huméral descellé qui a nécessité un changement par un implant plus long. Soixante-cinq pour cent des prothèses présentaient des liserés dont l’épaisseur moyenne était de 3,2mm. Lorsqu’un greffon huméral antérieur était utilisé, les liserés étaient significativement moins importants - 1,60mm vs 5,40mm (p<0,01) malgré un implant généralement moins correctement centré - 33 % vs 90 % (p=0,0357). Il n’existait pas de corrélation entre le descellement et la qualité de la cimentation.

Discussion

Nos résultats cliniques sont comparables aux autres séries, et corroborent l’indication d’une arthroplastie chez des sujets âgés. Notre série présentait cependant un taux élevé de descellement qui pourrait être dû à la non utilisation systématique d’un greffon huméral.

Conclusion

L’arthroplastie totale de coude a donné de bons résultats dans notre service. Nous recommandons l’utilisation systématique d’un greffon huméral.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 6

P. 333 - décembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Quel est le traitement optimal des fractures complexes de l’extrémité distale de l’humérus chez le sujet âgé ? À propos d’une série de 61 patients au recul moyen de 5 ans
  • Guillaume Nédellec, Guillaume Strouk, Guillaume Wavreille, Christian Fontaine, Christophe Chantelot
| Article suivant Article suivant
  • Résultats cliniques et radiologiques à 3 ans en moyenne d’une prothèse de tête radiale en pyrocarbone-titane
  • Marc-olivier Gauci, Matthias Winter, Christian Dumontier, Yves Allieu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.