Médecine

Paramédical

Autres domaines


Les perforantes cutanées de l’artère ulnaire inférieure – étude anatomique et application clinique - 04/12/15

Doi : 10.1016/j.main.2015.10.012 
Olivier Camuzard 1, , Rémi Foissac 2, Thierry Balaguer 2, Tarik Ihrai 2
1 43, vieux chemin de Gairaut, Nice, France 
2 CHU de Nice, Nice, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

L’artère ulnaire inférieure (AUI) est la première branche collatérale à destinée cutanée de l’artère radiale. C’est une artère septo-cutanée méconnue des chirurgiens reconstructeurs qui vascularise la région cutanée de la face antéro-latéral de l’avant-bras. Initialement décrite par Lamberty et Cormack en 1982 sous le nom d’AUI, la branche proximale de l’artère radiale a fait l’objet de trois études anatomiques portant sur son origine, son trajet, sa terminaison, ses anastomoses et ses variations anatomiques. Le but de cette étude était d’analyser les perforantes issues de l’AUI et d’analyser son territoire de vascularisation afin de décrire un lambeau perforant de l’AUI.

Matériel et méthodes

Vingt-cinq dissections ont été réalisées sur des membres supérieurs de cadavres frais et différents paramètres ont été relevés - le niveau de naissance de l’artère, le diamètre de l’artère à son origine, son trajet+le nombre, le type et le diamètre des perforantes cutanées issues de l’AUI. Le territoire vasculaire de l’AUI a été également analysé en injectant 4mL d’une solution diluée d’encre rouge directement dans l’AUI.

Résultats et discussion

Un total de 78 perforantes de l’AUI ont été analysées à partir des 20 dissections - 46 étaient des perforantes « en transit », 19 étaient des perforantes « terminales » et 13 étaient perforantes « musculocutanées » (selon la classification de Yousif et al.). Il n’y avait pas de perforantes cutanées directes. Parmi ces 78 perforantes, 16 (20 %) avaient un calibre inférieur à 0,5mm. Soixante-deux perforantes (80 %) avaient un calibre de 0,5mm ou plus. Cinq AUI ont été injectées de manière sélective et le territoire moyen de vascularisation cutanée était de 29,3 A 3cm2. Un lambeau perforant en hélice était facilement réalisable lors de toutes les dissections. Le cas clinique présenté est celui d’un patient atteint d’une perte de substance cutanée post-traumatique de la région médiale du pli du coude traitée par un lambeau perforant en hélice de l’AUI.

Conclusion

Le lambeau perforant de l’AUI est un lambeau séduisant pour la prise en charge des pertes de substances cutanées des régions latérales, médiales et postérieures du coude. Son utilisation est facilitée par la connaissance de son anatomie et par l’utilisation de l’écho-Doppler, technique largement utilisée depuis l’avènement des lambeaux perforants.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 6

P. 335-336 - décembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Spécificité anatomique des muscles extenseurs des doigts longs à l’avant-bras – justifications biomécaniques
  • François Bonnel
| Article suivant Article suivant
  • Syndrome du défilé cervico-thoraco-brachial – étude prospective sur une cohorte de 59 patients, facteur influençant les résultats de la kinésithérapie et du traitement chirurgical
  • Cécile Pougès, Xavier Demondion, Christian Fontaine, Guillaume Wavreille

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.