Médecine

Paramédical

Autres domaines


Syndrome du défilé cervico-thoraco-brachial – étude prospective sur une cohorte de 59 patients, facteur influençant les résultats de la kinésithérapie et du traitement chirurgical - 04/12/15

Doi : 10.1016/j.main.2015.10.013 
Cécile Pougès 1, , Xavier Demondion 2, Christian Fontaine 2, Guillaume Wavreille 3
1 98, rue de la Barre, Lille, France 
2 CHRU de Lille, Lille, France 
3 Clinique Lille Sud, Lille, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La prise en charge du syndrome du défilé cervico-thoraco-brachial (SDCTB) repose sur le traitement rééducatif en première intention et sur le traitement chirurgical. Le but de cette étude était d’analyser les facteurs prédictifs de réponse à ces deux thérapeutiques et d’en rapporter les résultats.

Matériel

Nous avons réalisé une étude prospective, les patients inclus présentaient un SDCTB confirmé sur différents examens paracliniques.

Méthode

L’évaluation reposait sur un auto-questionnaire, un score DASH et un bilan clinique, initialement puis après 6 mois de kinésithérapie et à 6 mois postopératoires. Une kinésithérapie selon le protocole de Prost était proposée. La chirurgie était réalisée en cas d’échec de la rééducation. Nos critères de jugements principaux étaient la variation du score DASH et la satisfaction.

Résultats

Nous avons inclus 74 SDCTB chez 59 patients. Dans 69 cas un traitement rééducatif a été fait. Le score DASH est passé de 51,57 (±19,46) à 47,62 (±22,14) (p=0,01). Nous avons constaté une amélioration jugée suffisante dans 18 cas (26 %). Les facteurs péjoratifs significatifs sur les résultats de la kinésithérapie étaient un score DASH initial élevé (p=0,003), un nombre élevé de manœuvres initialement positives (p=0,034), une EVA douleur initialement élevée (p=0,04), un arrêt de travail lors de la consultation initiale (p=0,007), une profession impliquant des mouvements répétés en abduction (p=0,004), un antécédent traumatique (p=0,004). Sur les 47 cas opérés, nous avons constaté 70,2 % de bons et très bons résultats, 19,15 % de résultats moyens. L’amélioration de tous les symptômes était significative, le score DASH moyen est passé de 56,78 (±20,69) à 34,7 (±24,08) (p<0,001). Le facteur prédictif d’une meilleure satisfaction était la présence d’une côte cervicale (p=0,007). Les facteurs associés à un meilleur score DASH postopératoire étaient l’âge jeune (p=0,0046), une EVA douleur initialement basse (p<0,0001), et une absence d’arrêt de travail lors de la consultation initiale (p=0,0002).

Discussion

Nous avons démontré que plus le patient était symptomatique initialement, moins la kinésithérapie était bénéfique. Le traitement chirurgical reste le traitement de choix des formes compliquées ou résistantes au traitement conservateur.

Conclusion

La kinésithérapie a été efficace dans 26 % des cas et doit être proposée en première intention. Nous avons obtenu 70 % de bons résultats postopératoires chez les patients en échec de kinésithérapie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 6

P. 336 - décembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les perforantes cutanées de l’artère ulnaire inférieure – étude anatomique et application clinique
  • Olivier Camuzard, Rémi Foissac, Thierry Balaguer, Tarik Ihrai
| Article suivant Article suivant
  • The pararectus approach to harvest large scale of vascularized iliac crest. An anatomical study of feasibility
  • Charles Dumont, Valentin Djonov, Marius Keel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.