Médecine

Paramédical

Autres domaines


Indications de la greffe nerveuse pédiculée dans les pertes de substances nerveuses étendues - 04/12/15

Doi : 10.1016/j.main.2015.10.037 
Rihab Bahroun 1, , Hadj Hssine Yaffa 2, Hamdi Dimassi 3, Zied Mabrouki 3, Lamjed Tarhouni 3, Mouna Ounaies 3, Mehdi Daghfous 3, Saied Baccari 3
1 39, rue Mohamed Ben Bechir El Kharraz, Nabeul, Tunisie 
2 Institut Kassab, Moknine, Tunisie 
3 Institut Kassab, Nabeul, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

But

Les pertes de substances massives des nerfs médian et cubital au membre supérieur posent un problème difficile de réparation. L’objectif essentiel est de rétablir la sensibilité de la main. La greffe nerveuse pédiculée décrite pour la 1re fois en 1947 par Strange constitue l’indication de choix.

Matériels et méthodes

Nous rapportons une série de 10 patients avec une moyenne d’âge de 20ans. Deux de nos patients ont été perdus de vue. Les 8 autres patients présentent des pertes de substances nerveuses étendues des 2 nerfs médian et cubital (moyenne - 10cm). L’étiologie est post-traumatique dans 6 cas, secondaire à l’extravasation de produit de chimiothérapie dans 1 cas et séquellaire d’accident de brûlure par haut voltage dans un cas. Dans tous les cas nous avons utilisé le nerf cubital comme greffon pédiculé pour rétablir la continuité du nerf médian.

Résultats

Nous avons obtenu 4 bons résultats avec une sensibilité dans le territoire du nerf médian cotée à S3 ou plus.

Conclusion

Il est certain que la greffe nerveuse pédiculée reste l’ultime recours dans les situations de pertes de substances massives et simultanées des nefs médian et cubital où la vascularisation est précaire et la greffe conventionnelle est insuffisante. Cette technique aux indications restreintes permet de rétablir une sensibilité de protection moyennant le sacrifice d’un important tronc nerveux - le nerf cubital. Des gestes palliatifs sont possibles pour parfaire le résultat et redonner une certaine fonction à la main lésée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 6

P. 344 - décembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Méta-analyse à propos des effets du délai préopératoire sur les résultats des réparations différées des lésions nerveuses périphériques
  • Jérémy Hardy, Pierre-Sylvain Marcheix, Guillaume Vergnenègre, Jean Paul Arnaud, Jean Louis Charissoux, Christian Mabit, Christophe Oberlin
| Article suivant Article suivant
  • Défaut d’exploration des plaies de main aux urgences – une analyse par les contentieux
  • Jordane Mouton, Hadrien Houdre, Isabelle Auquit-Auckbur, Melanie Autran

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.