Médecine

Paramédical

Autres domaines


Réinsertion ligamentaire dans l’instabilité chronique de l’articulation métacarpophalangienne du pouce - 04/12/15

Doi : 10.1016/j.main.2015.10.043 
Thi Thuy Trang Pham , Grégoire Chick
 Hand and Wrist Unit, Meyrin-Genève, Suisse 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La réparation primaire par réinsertion transosseuse est la technique de référence pour le traitement des lésions aiguës des ligaments collatéraux de l’articulation métacarpophalangienne (MCP) du pouce. Pour le traitement des lésions chroniques de plus de 3 semaines, différentes techniques de reconstruction ligamentaire ont été décrites.

L’objectif de cette étude était de comparer les résultats fonctionnels des réinsertions transosseuses des lésions chroniques à ceux des lésions aiguës, avec comme hypothèse que les résultats étaient équivalents.

Patients et méthodes

Il s’agissait d’une étude rétrospective, monocentrique. Entre 2010 et 2014, 34 patients ont été traités par réinsertion ligamentaire transosseuse (31 ancres et 3 points transosseux), avec 30 ligaments collatéraux ulnaires et 4 radiaux. Vingt patients présentaient une lésion aiguë (groupe A) et 14 une lésion chronique (groupe C), avec respectivement un délai de prise en charge moyen de 10jours (3–19) et de 202,5jours (23–1477). Il s’agissait de 22 femmes et 12 hommes, d’âge moyen de 42ans (13–68). Au dernier recul, les amplitudes articulaires, le score de Glickel, le QuickDASH et les radiographies standards étaient évalués.

Résultats

Au recul moyen de 22 mois (3–61), tous les patients présentaient une articulation MCP stable. La perte de mobilité moyenne en flexion–extension comparée au côté opposé était de 4,5° et de 10,7° respectivement dans les groupes A et C (p=0,1). Le score de Glickel moyen était de 18,7 points (16–20) dans le groupe A et de 17,9 points (9–20) dans le groupe C (p=0,26), soit 17 excellents et 3 bons résultats dans le groupe A, pour 11 excellents, 2 bons, 1 médiocre dans le groupe C. Le QuickDASH moyen était de 3,7 points (0–27,2) et de 7,9 points (0–50) respectivement dans les groupes A et C (p=0,23). Il n’existait aucune complication liée à l’implant (migration, ostéolyse) et un cas d’arthrose MCP (résultat médiocre).

Discussion/conclusion

La plupart des auteurs recommandent une reconstruction ligamentaire pour le traitement des instabilités chroniques. Cette étude montre que la réparation primaire est possible dans ces indications s’il persiste un moignon ligamentaire, avec des résultats fonctionnels équivalents à ceux des lésions aiguës. La notion de 3 semaines pour distinguer les lésions aiguës des chroniques ne semble pas être un critère de choix pour le type de traitement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 6

P. 346-347 - décembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Arthroscopic repair of thumb metacarpophalangeal ligament injuries – a prospective series
  • Fanny Elia, Pierre Croutzet, Colin De Cheveigné, Benjamin Ferreira, Alexa Gaston-nouvel, Pierre Mansat
| Article suivant Article suivant
  • Prise en charge des instabilités chroniques post-traumatiques de la métacarpophalangienne du pouce – étude comparative de 3 techniques chirurgicales avec 84 mois de recul
  • Charles Agout, Jacky Laulan, Yves Bouju, Emilie Marteau, Guillaume Bacle

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.