Médecine

Paramédical

Autres domaines


Clinodactylie – évaluation du traitement des phalanges delta par physiolyse (intervention de Vickers) - 04/12/15

Doi : 10.1016/j.main.2015.10.051 
Bénédicte Nguyen-khac , Jean-baptiste Leca, Isabelle Auquit-auckbur
 CHU de Rouen, Rouen, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La phalange delta est une cause fréquente congénitale de clinodactylie. Elle remplace le plus souvent la phalange intermédiaire. La physiolyse décrite par Vickers est une des options chirurgicales de ces clinodactylies. Elle consiste à effectuer une résection partielle de la partie médiane de l’épiphyse et du cartilage de croissance adjacent de la phalange delta chez le jeune enfant. Contrairement aux ostéotomies, cette intervention utilise le potentiel de croissance de l’enfant pour corriger progressivement la clinodactylie.

L’objectif principal de cette étude était d’effectuer la revue des patients opérés par cette technique, afin d’évaluer le degré de correction en fonction de l’angulation préopératoire et de l’âge à la chirurgie.

Matériels et méthodes

Dix-cinquièmes doigts chez cinq patients ont été inclus dans cette étude. L’âge du patient lors de l’intervention et le recul maximal ont été recueillis. Le critère d’évaluation principal était l’angulation de la clinodactylie préopératoire et au recul maximal, sur les radiographies de face, entre l’axe de la phalange proximale et celui de la phalange distale du doigt.

Résultats

Les patients ont été opérés en moyenne à l’âge de 3,9ans (2,6–5,9). Le recul postopératoire était en moyenne de 6,1ans (1,7–8). L’angulation préopératoire était inférieure à 24° (n=1), entre 25° et 34° (n=4), entre 35° et 44° (n=3) et supérieure à 45° (n=2). Le degré de correction était en moyenne de 13,1° au plus long recul. L’angulation postopératoire était inférieure à 24° (n=6) et entre 25° et 34° (n=4). Le degré de correction obtenu dans le groupe des clinodactylies supérieures à 35° était plus important que dans celui des clinodactylies inférieures à 35° (p=0,01). Le degré de correction était également plus important pour les enfants opérés après 4ans (p=0,02). Aucune complication n’a été à déplorer. Aucune gêne fonctionnelle ni limitation de mobilité n’était observée.

Conclusion

Les indications chirurgicales, dans le traitement de cette déformation peu fréquente et au retentissement fonctionnel minime, sont rares. Notre travail présente la 4e série de clinodactylies traitées par physiolyse selon Vickers. Par cette intervention, la correction spontanée de l’angulation dans le plan frontal est obtenue en quelques années. Notre série, malgré son faible effectif, indique qu’il est préférable d’opérer les enfants présentant une clinodactylie par phalange delta lorsque l’angulation atteint 35° et idéalement entre quatre et six ans.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 6

P. 349-350 - décembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude comparative de deux techniques de pollicisation chez l’enfant
  • Julien Gaillard, Manon Bachy, Coline Martinot-lagarde, Claudia Romana, Franck Fitoussi
| Article suivant Article suivant
  • Prise en charge des camptodactylies – une série de 37 cas
  • Fanny Elia, Abdelaziz Abid, Franck Accadbled, Jérôme Sales De Gauzy

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.