Médecine

Paramédical

Autres domaines


Traitement de l’arthrose STT par un implant de resurfaçage scaphoïdien - 04/12/15

Doi : 10.1016/j.main.2015.10.063 
Jacques Teissier 1, , Alexandre Daumillare 2
1 15, avenue du Pr-Grasset, Montpellier, France 
2 Clinique Saint-Jean, Montpellier, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Le traitement de l’arthrose scapho-trapézo-trapézoïdienne (STT) par arthroplastie reste rare.

L’objectif de notre étude était d’analyser les résultats fonctionnels de la prothèse Incay qui permet le resurfaçage distal du scaphoïde. Il s’agissait d’une étude rétrospective, continue, monocentrique incluant 15 patients d’âge moyen de 65,7ans. À 39 mois de recul moyen, tous les patients ont bénéficié d’une évaluation clinique et radiologique. Les résultats fonctionnels ont été analysés à l’aide des scores d’Alnot, de QuickDASH, et de l’indice d’opposition et de rétropulsion de Kapandji. La force de préhension (key pinch et grasp) a été évaluée en postopératoire à l’aide d’un dynamomètre, et comparée au côté controlatéral.

Soixante-dix-huit pour cent des patients étaient satisfaits de l’intervention. Les scores fonctionnels ont été significativement améliorés de 3,61 à 0,76 pour le score d’Alnot, et de 51,9 à 8,09 pour le QuickDASH. En postopératoire, il n’y avait pas de différence significative en termes de mobilités, de force de préhension et de force de la pince pouce index par rapport au côté controlatéral sain. L’angle scapho-lunaire moyen préopératoire était de 46° [32–80] et l’angle radio-lunaire de 24° [14–40]. Ils étaient respectivement de 37° [31–56] et de 29° [14–50] en moyenne en postopératoire.

L’utilisation d’un implant en titane pour le resurfaçage unipolaire du scaphoïde dans l’arthrose de la STT est une expérience récente+pourtant les résultats de notre série semblent encourageants. En effet, la prothèse Incay apporte une excellente récupération fonctionnelle en termes de force et de mobilité, et une indolence dans plus de 80 % des cas. La simplicité de la technique chirurgicale et les bons résultats font de la prothèse Incay un excellent choix de traitement de l’arthrose STT.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 6

P. 354 - décembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’implant APSI – indications et résultats
  • Nicolas Dreant, Jean Pierre Pequignot, Jonathan Fernandez
| Article suivant Article suivant
  • L’implant Amandys serait-il une solution dans les stades IV de la maladie de Kienböck ? À propos de 16 cas
  • Aude Le Corre, Philippe Bellemere

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.