Médecine

Paramédical

Autres domaines


Étude des causes possibles des complications des prothèses trapézométacarpiennes métal-métal - 04/12/15

Doi : 10.1016/j.main.2015.10.076 
Pierre-jean Regnard
 4, rue de la Toison-d’Or, Chevigny-Saint-Sauveur, France 

Résumé

Les prothèses trapézométacarpiennes ont vu leur développement s’accélérer au cours de 30 dernières années. En effet, tout une panoplie de ces prothèses a vu le jour occupant peu à peu la place des spacers.

C’est ainsi que sont apparus des couples de glissement polyéthylène-métal, mais aussi métal-métal, qu’il s’agisse d’une prothèse classique bille-cupule ou d’une prothèse inversée.

Le but de ce travail est de présenter, au travers d’une série homogène de plus de 600 patients, les résultats que l’on peut espérer après traitement d’une rhizarthrose, mais aussi d’essayer de comprendre le pourquoi des complications observées.

Sont-elles liées au type de prothèse, au type de matériaux, au couple de glissement à au stade del’arthrose ?

L’auteur présente les résultats fonctionnels de 3 séries qui correspondent aux 3 types de cupule qui ont été développés au cours des années, tout en conservant le même concept, mais en essayant de prévenir certaines complications.

Globalement, ces résultats sont bons comme dans la plupart des séries de prothèses déjà présentées, et ils semblent se maintenir dans le temps.

Quant aux complications - si la luxation ne paraît pas être un réel problème, le descellement de la cupule trapézienne s’est avéré beaucoup plus fréquent, amenant à faire évoluer cette cupule, avec une diminution très nette de cette complication, sans la faire disparaître totalement(17 % mais post-traumatique dans plus de 60 % des cas).

La survenue de phénomènes allergiques aux métaux, heureusement rare est de prévention difficile, car si le problème du Nickel est connu, les autres métaux peuvent aussi être en cause.

Enfin, une difficulté particulière doit être soulignée, celle des granulomes, voire des pseudotumeurs, car leur traitement tardif est difficile, le rôle de l’hydroxyapathite doit au moins être évoqué. Néanmoins, cette prothèse, dans sa dernière évolution, reste, pour nous, la prothèse de base dans le traitement de l’arthrose trapézométacarpienne.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 6

P. 358 - décembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’implant libre d’interposition en pyrocarbone Pi2 dans le traitement de la rhizarthrose – résultats à plus de 10 ans de recul
  • Charles Agout, Philippe Bellemere, Ludovic Ardouin
| Article suivant Article suivant
  • Traitement de l’instabilité des tendons du premier compartiment des extenseurs
  • Daan Renson, Jean-François Goubau, Bert Vanmierlo, Petrus Van Hoonacker, Diederick Kerckhove, Bart Berghs, Chul Ki Goorens

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.