Médecine

Paramédical

Autres domaines


Le ligament intercarpien dorsal – une technique innovante de réinsertion trans-osseuse utilisant une ancre Bio-Push Lock de 2,5 mm (Arthrex). Étude préliminaire prospective de faisabilité chez 7 patients avec 6 mois de recul - 04/12/15

Doi : 10.1016/j.main.2015.10.092 
Gilles Cohen , Didier Fontes
 Institut main-épaule et sport Paris, Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’avènement de l’arthroscopie du poignet a permis de mieux comprendre l’anatomie fonctionnelle du poignet. Nous savons désormais que le segment postérieur du ligament inter-osseux scapho-lunaire (LISL) n’est pas seul responsable de la stabilité scapho-lunaire. Il existe en réalité un véritable « complexe » scapho-lunaire qui s’impose comme la pierre angulaire stabilisatrice du poignet. Celui-ci serait constitué de 3 éléments+d’une part, la partie dorsale du LISL, mais aussi le dorsal capsular scapholunate septum (DCSS), et enfin le ligament inter-carpien dorsal (LICD). L’exploration arthroscopique d’un poignet douloureux chronique nécessite donc l’analyse et l’évaluation de ces différentes entités anatomiques. Au cours de ces procédures, nous retrouvons régulièrement une avulsion du LICD. Le but de cette étude est d’étudier la faisabilité et le résultat d’une réinsertion osseuse du LICD sur une cohorte de 7 patients.

Matériel et méthodes

Nous décrivons une méthode originale de réinsertion osseuse du LICD en utilisant une ancre biorésorbable Mini Push Lock (Arthrex) de 2,5mm. Sept patients ont bénéficié de cette technique. Les ligaments intrinsèques ainsi que l’existence d’une instabilité selon le score de l’EWAS ont été documentés. Tous les patients ont été revus avec un suivi d’au moins 6 mois. Nous avons constaté une synovite localisée en regard du décollement ligamentaire ainsi qu’une instabilité scapho-lunaire dans tous les cas. Le DCSS et le LISL paraissaient normaux. Une réinsertion trans-osseuse du LICD a toujours pu être effectué. Aucun brochage intra-carpien n’a été nécessaire. Une immobilisation par simple attelle était préconisée pendant 4 à 6 semaines.

Résultat

Aucune complication n’a été recensée. Les 7 patients rapportent une amélioration significative de la douleur et de la fonction. Au dernier recul, les mobilités articulaires étaient toutes normales et il existait un bénéfice sur la force de poigne. Le délai d’obtention d’une indolence du poignet restait néanmoins longue, en moyenne 4 mois.

Conclusion

Notre étude a permis de confirmer la bonne faisabilité des réinsertions trans-osseuses du LICD avec des résultats préliminaires assez bons. Néanmoins, il serait intéressant d’étudier une plus grande cohorte de patients avec un plus grand recul afin d’analyser, d’une part l’incidence de ces décollements du LICD dans l’exploration arthroscopique des poignets douloureux chroniques, mais aussi d’évaluer plus précisément et avec davantage de significativité les résultats de leur réinsertion.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 6

P. 364 - décembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Dorsal capsule tears of the wrist
  • Mathilde Gras, Christophe Mathoulin
| Article suivant Article suivant
  • Arthroscopic transosseous modified Mathoulin dorsal scapholunate capsulodesis – feasibility study and preliminary series of 10 patients
  • Chihab Taleb, Ahmed Zemirline, Frédéric Lebailly, Philippe Liverneaux

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.