Médecine

Paramédical

Autres domaines


Évaluation prospective d’une cohorte de 81 patients pris en charge pour une fracture de l’extrémité distale du radius par plaque antérieure verrouillée - 04/12/15

Doi : 10.1016/j.main.2015.10.102 
Elie Krief 1, , Stenley Lippmann 1, Clavier Maes-clavier 1, Emmanuel David 1, Patrice Mertl 1, Benjamin Appy-fedida 2
1 CHU d’Amiens, Amiens, France 
2 CHU Bichat, Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les fractures de l’extrémité distale du radius (EDR) sont fréquentes. La perte secondaire de réduction après ostéosynthèse est une complication fréquente. L’ostéosynthèse par plaque antérieure verrouillée serait une alternative fiable. Une étude de cohorte a été mise en œuvre pour évaluer le résultat clinique et radiologique du traitement par plaque antérieure verrouillée (PAV) des fractures de l’EDR.

Patients et méthode

Entre avril 2013 et avril 2014, nous avons pris en charge 112 patients présentant une fracture de l’EDR récente par PAV. Le protocole était identique dans chaque cas - ostéosynthèse via une voie d’abord antérieure de Henry, utilisation d’une plaque Aptus Distal Radius 2,5 (Medartis y) et mobilisation précoce à 1 mois. Les patients étaient revus à j0, j45, j90, j180 et à 1 an. Les patients dont le suivi était incomplet ont été exclus. Le critère de jugement principal était la différence entre les évaluations à j0 et à j90 de la pente radiale, de l’antéversion radiale et de l’index radio-ulnaire (IRU). L’analyse clinique comprenait la mesure des mobilités articulaires et l’évaluation de la force du poignet par rapport au côté controlatéral. Deux scores fonctionnels ont été utilisés - le Quick-Disabilities of the Arm Shoulder and Hand (QuickDASH) et le Patient-Rated Wrist Evaluation (PRWE).

Résultats

Nous avons inclus 81 patients (59 femmes, 22 hommes). L’âge moyen au moment de l’intervention était de 64,3ans (de 15 à 94ans). Il n’y avait pas de différence significative entre les évaluations radiologiques à j0 et à j90 concernant la pente et l’antéversion radiales. En revanche, nous avons noté une différence statistiquement significative (p=0,013) concernant l’IRU moyen (IRU j0=−2,0mm et IRU j90=1,4mm). Les critères de jugement cliniques se sont améliorés de façon significative à chaque échéance du suivi postopératoire. À un an, la force moyenne du poignet était de 80,9 % par rapport au côté sain. À un an, les scores moyens QuickDASH et PRWE étaient respectivement de 22,2/100 (de 0 à 81,8) et de 16,8/100 (de 0 à 80,0).

Conclusion

Les PAV représentent une alternative thérapeutique avec un excellent résultat fonctionnel concernant la prise en charge des fractures de l’EDR. Néanmoins, le risque de perte de réduction n’est pas entièrement écarté.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 6

P. 368 - décembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation radio-clinique du devenir de la comminution postérieure dans les fractures extra-articulaires du poignet
  • Johan Guillou, Elvire Guerre, Nicolas Christiaens, Cécile Pouges, Christian Fontaine, Christophe Chantelot
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation isocinétique des conséquences d’une lésion de la styloïde ulnaire sur la force de prono-supination après fracture du radius distal ostéosynthèsée par plaque verrouillée
  • Alexandre Daumillare, Michel Chammas, Christophe Bosch

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.