Médecine

Paramédical

Autres domaines


Évaluation de la méthode de Blount dans la prise en charge des fractures supracondyliennes de l’humérus de l’enfant stades III et IV de Lagrange et Rigault - 04/12/15

Doi : 10.1016/j.main.2015.10.126 
Thi Thuy Trang Pham 1, , Aissa Ibnoulkhatib 1, Xavier Bayle Iniguez 2, Abdelaziz Abid 1, Franck Accadbled 1, Jérôme Sales De Gauzy 1
1 Hôpital des enfants, CHU de Toulouse, Toulouse, France 
2 Hôpital PPR, CHU de Toulouse, Toulouse, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La crainte des complications ischémiques rend le traitement orthopédique par méthode de Blount controversé dans les fractures supracondyliennes de l’humérus de l’enfant (FSH) de stades III et IV de Lagrange et Rigault. L’objectif de cette étude était d’évaluer les résultats cliniques et radiographiques de cette méthode dans ces indications.

Patients et méthodes

Il s’agissait d’une étude rétrospective, monocentrique, de 2003 à 2013. L’évaluation clinique était faite selon les critères de Flynn. L’analyse radiographique comprenait la mesure de l’angle de Baumann, de l’angle d’antéversion épiphysaire, la ligne humérale antérieure et l’angle huméro-ulnaire.

Résultats

Parmi les 447 enfants pris en charge pour une FSH types III ou IV, 339 enfants ont été traités par la méthode de Blount dont 254 inclus dans l’analyse clinique et radiographique avec un suivi moyen de 36,8 mois et 85 avec un recul à la consolidation inclus uniquement dans l’analyse radiographique. Soixante et onze pour cent des FSH étaient des type IV. Le délai moyen de prise en charge était 5,7heures. Les résultats cliniques selon les critères de Flynn étaient satisfaisants dans 97 % des cas. Aucun syndrome des loges n’était déploré. Il existait une tendance à la correction du cubitus varus avec le recul (p=0,00025). Aucune modification de l’angle d’antéversion épiphysaire n’était retrouvé avec le recul. La ligne humérale antérieure croisait le tiers moyen ou la jonction tiers moyen-tiers postérieur du capitellum dans 96,7 % des cas. L’angle huméro-ulnaire moyen était de 8,7° IC95 % [7,84 ; 9,62] au dernier recul. Il existait 5 déformations en cubitus varus et 1 en cubitus valgus. Un défaut de réduction initiale ou un déplacement secondaire étaient retrouvés des 5 cas sur 6. Aucun de ces patients n’avait de conséquences fonctionnelles ou esthétiques.

Conclusion

Les indications du traitement par la méthode de Blount peuvent être étendues aux stades III et IV, à condition d’obtenir une réduction anatomique et stable. Les échecs sont le plus souvent dus à des erreurs d’indication. La surveillance clinique et radiologique doit être rigoureuse afin d’éliminer le syndrome des loges et les déplacements secondaires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 6

P. 376 - décembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Fixateur externe articulé de coude – évaluation d’un viseur imprimé en 3D et libre de droits (open source)
  • Marc Soubeyrand, Alexandre Dos Santos, Matthieu Begin, Romain Dayan, Brice Viard
| Article suivant Article suivant
  • Luxation isolée du scaphoïde carpien : à propos d’un cas
  • Kamel Achour, Sihem Garmaz, Fatma Zohra Messabis, Mourad Hamidani

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.