Médecine

Paramédical

Autres domaines


Les chondromes de la main – à propos de 18 cas - 04/12/15

Doi : 10.1016/j.main.2015.10.154 
Nadhir Meraghni 1, , Riad Benkaidali 2, Mohamed Kihal 2, Mhamed Nouar 2
1 Internat du CHU Trousseau, avenue de la République, Chambray-lès-Tours, France 
2 Service de chirurgie orthopédique, CHU Mustapha, Alger, Algérie 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectifs

Le chondrome est une tumeur cartilagineuse bénigne, le plus souvent unique, s’observe surtout entre 30 et 40ans. Le risque de transformation sarcomateuse justifie la chirurgie. Le but de notre travail est d’évaluer les résultats cliniques et radiologiques de la prise en charge de 18 cas opérés dans notre service entre 2006–2012.

Patients et méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective regroupant 18 cas dont 14 femmes. L’âge moyen est de 34ans. Le diagnostic s’est basé sur l’examen clinique et les radiographies standards. La phalange proximale a été atteinte dans la moitié des cas. Le traitement a consisté en un évidement avec comblement spongieux dans14 cas et cortico-spongieux dans 3 cas. Un seul patient a bénéficié un évidement simple.

Résultats

L’évaluation a porté sur l’évolution radio-clinique postopératoire, ainsi que sur le résultat fonctionnel. Nous avons obtenu un excellent résultat dans 10 cas, un bon résultat dans 4 cas avec quelques douleurs minimes ou une légère tuméfaction digitale ou un défaut de comblement total sur les radiographies. Dans deux cas, on note l’existence d’une raideur. Deux patients ont été perdus de vue.

Discussion

La main est le siège le plus fréquent des chondromes. Dans notre série, on note une prédominance féminine (78 %). Elle touche surtout la phalange proximale (50 %). Neuf cas (50 %) ont intéressé le côté ulnaire (4e et 5e doigt). L’évidement – comblement donne un très bon résultat radio-clinique et fonctionnel.

Conclusion

Le chondrome est une tumeur bénigne, souvent unique. Le diagnostic est radio-clinique mais l’histologie doit le confirmer. Le risque de dégénérescence maligne impose le traitement chirurgical.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 6

P. 385 - décembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Fingertip replantation – obvious or debatable choice. Our experience
  • Emanuele Pamelin, Carlo Rossello, Andrea Zoccolan, Serena Savaia
| Article suivant Article suivant
  • Case report – luxation trans-scapho-antélunaire du carpe avec luxation axiale ulnaire associée à une fracture cunéenne externe
  • Azeddine Djebara, Nicolas Lebeau, Thomas Bihel, Mirdad Moughabghab

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.