Médecine

Paramédical

Autres domaines


Reconstruction de l’extrémité distale de l’avant-bras après résection massive, par greffon libre de fibula vascularisée. À propos de 4 cas. Variantes techniques - 04/12/15

Doi : 10.1016/j.main.2015.10.163 
Nicolas Tarissi 1, , Elodie Payet 2, Dorothée Coquerel-béghin 2, Pierre Yves Milliez 2, Isabelle Auquit-auckbur 2
1 1, rue de Germont, Rouen, France 
2 CHU de Rouen, Rouen, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Certaines tumeurs nécessitent une résection massive de l’extrémité distale d’un des deux os de l’avant-bras ayant des conséquences fonctionnelles majeures.

Nous avons revu une courte série de 4 patients (deux adultes de 41ans et 47ans, deux enfants de 5ans et 15ans) ayant bénéficié d’une résection et reconstruction par fibula vascularisée, au recul moyen de 5,4ans. Les étiologies retrouvées étaient : une tumeur à cellules géantes, un chondrosarcome, un sarcome ostéoblastique et un sarcome d’Ewing. La lésion touchait le radius dans trois cas et l’ulna dans un cas. Il a été réalisé une arthrodèse radiocarpienne dans deux cas et une reconstruction d’une néo-articulation fibulocarpienne dans deux cas.

Au dernier recul, les mobilités moyennes étaient de 0-36-145° en prono-supination et de 55°-55° en flexion–extension pour les deux patients à articulation reconstruite. Il y avait peu de douleurs au dernier recul. La reconstruction par tête fibulaire de l’extrémité distale de l’ulna s’est lysée dans un cas, sans conséquences fonctionnelles importantes. On notait également une déstabilisation fibulocarpienne dans le cadre de la reconstruction de l’extrémité inférieure du radius, au dernier recul de 3,8ans. Différentes options chirurgicales reconstructrices sont à envisager dans ces situations, dont le choix s’effectuera en fonction de l’extension de la lésion, de l’âge du patient et des objectifs fonctionnels. L’option paraissant la plus satisfaisante en cas de potentiel de croissance résiduel, sans atteinte carpienne et avec un objectif modeste de récupération de la force, semble être le transfert incluant la tête fibulaire pour la reconstruction radiocarpienne. Dans les autres cas, des gestes d’arthrodèses peuvent être envisagés : radio-scapho-lunaire si intégrité du carpe, radiocarpienne si atteinte extensive intracarpienne, perte des éléments stabilisateurs du poignet ou échec des autres techniques.

Le choix de la vascularisation du greffon est à intégrer en fonction de sa longueur et de la zone de prélèvement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 6

P. 388 - décembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Intérêt d’une caméra main libre en arthroscopie du poignet
  • Sophie Honecker, Satoshi Ichihara, Priscille Lazarus, Sybille Facca, Philippe Liverneaux
| Article suivant Article suivant
  • Prothèses trapézométacarpiennes à double mobilité – principes biomécaniques
  • Bruno Lussiez

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.