Médecine

Paramédical

Autres domaines


Ondes de choc dans les épicondylites latérales – étude prospective, résultats, indications - 04/12/15

Doi : 10.1016/j.main.2015.10.183 
Pascale Laronde 1, , Guillaume Wavreille 2, Christian Fontaine 3
1 136, rue d’Esquermes, Lille, France 
2 SOS mains Lesquin, Lille, France 
3 CHRU de Lille, Lille, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

L’épicondylite latérale reste une pathologie dont la prise en charge n’est pas consensuelle, en raison des résultats aléatoires des traitements proposés. L’objectif de notre étude était d’évaluer, de façon prospective, au sein d’une population de patients présentant une épicondylite latérale, l’efficacité du traitement par ondes de choc.

Méthodes

Quinze coudes ont été inclus, chez 14 patients, présentant d’une épicondylite latérale évoluant de cinq semaines à cinq ans. Tous avaient bénéficié d’un traitement médical au préalable. Les patients recevaient cinq séances d’ondes de choc à une semaine d’intervalle. L’évaluation était réalisée par le score QuickDASH, avant et six semaines après la fin du traitement. Pour les patients non améliorés par le traitement par ondes de choc avec une amélioration inférieure à 30 %, une arthroscopie à visée diagnostique et thérapeutique était proposée, avec une nouvelle évaluation par QuickDASH à six semaines.

Résultats

Sur les 15 coudes, sept (47 %) ont eu un résultat qualifié de bon après traitement par ondes de choc avec une amélioration supérieure à 30 %. Cette amélioration était d’autant plus nette que la pathologie évoluait depuis moins de six mois. Pour les huit patients non améliorés, quatre n’ont pas souhaité de prise en charge complémentaire. Pour les quatre autres, il a été réalisé une arthroscopie diagnostique et thérapeutique. Il était mis en évidence une chondropathie huméro-radiale stade deux, pour deux patients. Trois patients étaient améliorés, avec une moyenne de 55 %.

Discussion

La durée d’évolution des douleurs semble être un critère important à prendre en compte dans le choix thérapeutique. L’utilisation d’ondes de choc est d’autant plus efficace qu’elle intervient précocement dans la prise en charge de l’épicondylite latérale. Son caractère peu invasif permet de temporiser avant une éventuelle intervention chirurgicale. Au-delà d’un an d’évolution, un diagnostic différentiel doit être évoqué avec réalisation d’examens complémentaires. L’arthroscopie peut permettre de traiter l’épicondylite et parfois aider à poser un diagnostic différentiel non visible lors des examens complémentaires.

Conclusion

Un arbre décisionnel est proposé en fonction de la durée d’évolution des symptômes - pour une évolution inférieure à six mois, il est proposé un traitement physique par ondes de choc. Pour une durée d’évolution supérieure à six mois il est proposé une arthroscopie diagnostique et thérapeutique. Au-delà d’un an, un diagnostic différentiel doit être recherché à l’aide d’une imagerie complémentaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 6

P. 394-395 - décembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Multiple congenital deformity of the limbs – a better functional recovery with early physiotherapy
  • N.A. Asongafac
| Article suivant Article suivant
  • Type 3B/4 hypoplastic thumb-our new treatment strategy
  • Shanlin Chen, Dedi Tong, Bo Liu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.