Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Electrocardiographic correlates of mechanical dyssynchrony in recipients of cardiac resynchronization therapy devices - 05/12/15

Doi : 10.1016/j.acvd.2015.06.007 
Albin Behaghel a, b, , Anne Brunet-Bernard a, Emmanuel Oger c, Raphaël Martins a, b, Erwan Donal a, b, Maxime Fournet a, b, Damien Feneon a, b, Christophe Leclercq a, b, Philippe Mabo a, b, Claude Daubert a, b
a Service de cardiologie et maladie vasculaire, CHU de Tours, 37000 Tours, France 
b LTSI, université Rennes 1, 35000 Rennes, France 
c Centre d’investigation clinique, CHU de Rennes, 35000 Rennes, France 

Corresponding author at: CHU Pontchaillou, 2, rue Henri-Le-Guillou, 35000 Rennes, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Background

The relationship between electrical and mechanical indices of cardiac dyssynchronization in systolic heart failure (HF) remains poorly understood.

Objectives

We examined retrospectively this relationship by using the daily practice tools in cardiology in recipients of cardiac resynchronization therapy (CRT) systems.

Methods

We studied 119 consecutive patients in sinus rhythm and QRS120ms (mean: 160±17ms) undergoing CRT device implantation. P wave duration, PR, ePR (end of P wave to QRS onset), QT, RR–QT, JT and QRS axis and morphology were putative predictors of atrioventricular (diastolic filling time [DFT]/RR), interventricular mechanical dyssynchrony (IVMD) and left intraventricular mechanical dyssynchrony (left ventricular pre-ejection interval [PEI] and other measures) assessed by transthoracic echocardiography (TTE). Correlations between TTE and electrocardiographic measurements were examined by linear regression.

Results

Statistically significant but relatively weak correlations were found between heart rate (r=−0.5), JT (r=0.3), QT (r=0.3), RR–QT intervals (r=0.5) and DFT/RR, though not with PR and QRS intervals. Weak correlations were found between: (a) QRS (r=0.3) and QT interval (r=0.3) and (b) IVMD>40ms; and between (a) ePR (r=−0.2), QRS (r=0.4), QT interval (r=0.3) and (b) LVPEI, though not with other indices of intraventricular dyssynchrony.

Conclusions

The correlations between electrical and the evaluated mechanical indices of cardiac dyssynchrony were generally weak in heart failure candidates for CRT. These data may help to explain the discordance between electrocardiographic and echocardiographic criteria of ventricular dyssynchrony in predicting the effect of CRT.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

Les corrélations électromécaniques sont peu connues chez les patients présentant une insuffisance cardiaque avec dysfonction ventriculaire gauche. L’objectif de cette étude est d’essayer de mieux comprendre les relations entre l’activation électrique et l’asynchronisme mécanique dans cette population.

Patients et méthodes

Cent dix-neuf patients insuffisants cardiaques ayant une indication classique de resynchronisation ont été inclus dans cette étude rétrospective. Les asynchronismes atrioventriculaire (DFT/RR), interventriculaire (IVMD) et intraventriculaire (délai préejectionnel VG [LVPEI] et d’autres mesures) ont été évalués en échographie transthoracique. La fréquence cardiaque, la durée de l’onde p, les intervalles PR, P′R (entre la fin de l’onde p et le début du QRS), RR–QT, JT, QT, QRS, l’axe et la morphologie des QRS ont été définis comme des critères prédictifs possibles de l’asynchronisme mécanique. Les corrélations entre les paramètres échographiques et les mesures électriques ont été analysées sous forme de régressions linéaires.

Résultats

On observe une corrélation significative entre la fréquence cardiaque (r=0,50), le JT (r=0,40), le QT (r=0,30), l’intervalle RR–QT (r=0,0) et le ratio DFT/RR ; cette relation n’est pas observée pour les intervalles PR et QRS. Une corrélation significative mais faible est observée entre les intervalles (a) QRS (r=0,24) et QT (r=0,24) et (b) IVMD>40ms, et entre les intervalles (a) ePR (r=0,24), QRS (r=0,30), QT (r=0,24) et (b) LVPEI. On ne retrouve pas de corrélations significatives avec les autres paramètres d’asynchronisme intraventriculaire gauche.

Conclusion

Les corrélations électromécaniques sont globalement faibles dans cette population. Ces observations peuvent nous amener à nous poser, d’une part, la question de la validité des critères échographiques utilisés actuellement pour caractériser l’asynchronisme mécanique et, d’autre part, peuvent laisser penser que l’effet bénéfique de la resynchronisation est multifactoriel et ne résulte pas seulement de la correction des anomalies mécaniques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Heart failure, Cardiac resynchronization, Electromechanical dyssynchrony

Mots clés : Insuffisance cardiaque, Resynchronisation cardiaque, Corrélations électromécaniques

Abbreviations : AV, CI, CRT, ECG, IVMD, LBBB, LV, LVEF, LVPEI, RV


Plan


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 108 - N° 12

P. 617-625 - décembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • The future of left atrial appendage occlusions: When extraordinary claims require evidence…
  • Jean-Benoît Thambo, Pauline Renou
| Article suivant Article suivant
  • Benefit of endovascular stenting for aortic coarctation on systemic hypertension in adults
  • Tahir Hamid, Manish Motwani, Heiko Schneider, Jaspal Singh Dua, Andreas Hoschtitzky, Bernard Clarke, Vaikom S. Mahadevan

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.