Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Comment je prends en charge un parkinsonien stimulé - 14/12/15

Doi : 10.1016/j.praneu.2015.07.003 
S. Meoni a, b, c, V. Fraix a, b,
a Pôle neurologie psychiatrie, clinique de neurologie, CHU de Grenoble, CS 10217, 38043 Grenoble cedex 9, France 
b Inserm U836, Grenoble institut des neurosciences, université Joseph-Fourier, 38000 Grenoble, France 
c Service de neurologie, AOUC, université des études de Florence, 50134 Florence, Italie 

Auteur correspondant : pôle neurologie psychiatrie, clinique de neurologie, CHU de Grenoble, CS 10217, 38043 Grenoble cedex 9, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La stimulation cérébrale profonde (SCP) est un traitement reconnu des formes sévères de la maladie de Parkinson (MP). Actuellement, la SCP du noyau subthalamique (NST) est considérée comme le traitement chirurgical de référence dans la MP. Les principales indications de ce traitement chirurgical sont les complications motrices et le tremblement dopa-résistant. La prise en charge du parkinsonien stimulé est multidisciplinaire, impliquant neurologues, neurochirurgiens, neurophysiologistes, neuropsychologues, psychiatres, neuroradiologues, médecin généraliste référent, kinésithérapeutes et soignants. Celle-ci est fondamentale pour une sélection optimale du malade, sa gestion peropératoire et le suivi postopératoire pour assurer des résultats de qualité. Nous proposons dans cet article les points essentiels de la gestion pratique postopératoire initiale et à long terme du parkinsonien stimulé. La prise en charge postopératoire initiale a pour objectifs de détecter et prévenir les complications liées à la procédure chirurgicale et au matériel implanté et d’obtenir un équilibre thérapeutique avant le retour à domicile. Au long cours les objectifs thérapeutiques comprennent la détection et la prise en charge des complications liées à la stimulation et à l’évolution de la maladie. Le rôle du neurologue traitant dans la prise en charge du patient neurostimulé est fondamental pour optimiser le traitement, dépister les complications liées à la stimulation, au matériel implanté et à l’évolution de la maladie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Deep brain stimulation (DBS) is a well-established treatment for advanced Parkinson's disease (PD). Currently, DBS of the subthalamic nucleus (STN) is the surgical gold standard for severe PD. DBS is approved to treat motor complications and dopa-resistant tremor. The management of stimulated PD patients is multidisciplinary, involving neurologists, neurosurgeons, neurophysiologists, neuropsychologists, psychiatrists, neuroradiologists, physiotherapists, general practitioners and caregivers. This approach is fundamental for correct patient selection, perioperative management and postoperative follow-up to ensure quality results. We propose in this paper the main points of initial and long-term postoperative practical management of PD patients with DBS. The initial postoperative management aims to prevent complications related to the surgical procedure and the implanted material and to achieve a therapeutic balance before discharge. The long-term follow-up is based on the detection of complications and management of the disease course. The role of the neurologist in care for DBS PD patients is fundamental to optimize the treatment, detect complications related to DBS or implanted material and to monitor the disease course.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Maladie de Parkinson, Stimulation cérébrale profonde, Noyau subthalamique, Gestion postopératoire

Keywords : Parkinson's disease, Deep brain stimulation, Subthalamic nucleus, Postoperative management


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 6 - N° 4

P. 254-261 - décembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Manifestations neurologiques centrales du syndrome des anticorps antiphospholipides
  • C.M. Yelnik, M. Lambert, E. Hachulla
| Article suivant Article suivant
  • Place de la thrombectomie mécanique dans la prise en charge à la phase aiguë de l’infarctus cérébral par occlusion des artères de la circulation antérieure
  • M. Mazighi, C. Cognard

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.