Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Autogreffe de cellules souches hématopoïétiques - 18/12/15

[13-060-A-10]  - Doi : 10.1016/S1155-1984(15)67963-8 
R. Costello a, b, , G. Venton a, b, J. Colle a, b, Y. Labiad b, P. Poullin c
a Service d'hématologie et thérapie cellulaire, CHU La Conception, 147, boulevard Baille, 13005 Marseille, France 
b Laboratoire Inserm U1090 / Technologies avancées en génomique pour la clinique (TAGC), Faculté des Sciences de Luminy, Marseille, France 
c Service d'hémaphérèses, CHU La Conception, 147, boulevard Baille, 13005 Marseille, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 13
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

L'autogreffe de cellules souches hématopoïétiques après intensification thérapeutique est considérée comme un standard dans la prise en charge de plusieurs pathologies, comme le myélome multiple du sujet jeune ou les lymphomes de haut grade de malignité en rechute. Ces deux pathologies constituent l'essentiel des indications de l'autogreffe, bien que cette approche thérapeutique puisse présenter un intérêt dans certaines tumeurs solides ou certaines affections auto-immunes. Le greffon est très majoritairement recueilli par cytaphérèse et non plus par prélèvements médullaires, procédure devenue marginale. Le greffon collecté est utilisé en l'état, sans purge tumorale ni expansion cellulaire. La réinjection d'un nombre suffisant de cellules souches hématopoïétiques (évalué par le marqueur CD34) associée à l'utilisation de facteurs de croissance hématopoïétiques et aux soins de support (antibiotiques notamment) permet de réduire significativement la durée de l'aplasie médullaire induite par le conditionnement intensif et d'amener la mortalité de la procédure en dessous de 3 %. La chimiothérapie de conditionnement de l'autogreffe dépend de la pathologie traitée, le melphalan à haute dose étant généralement utilisé dans le myélome, et la chimiothérapie BEAM (carmustine, étoposide, cytarabine, melphalan) ou ses dérivés dans les lymphomes. L'utilisation de fortes doses de chimiothérapie lors du conditionnement à la greffe peut entraîner des toxicités à long terme, notamment cardiovasculaires et hématologiques, rendant nécessaire une surveillance à vie de ces patients. Il est probable cependant que les avancées thérapeutiques dans les deux indications majeures que sont le lymphome hodgkinien ou non hodgkinien en rechute et le myélome remettent en question la place de l'autogreffe dans la stratégie de leur prise de charge.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Autogreffe, Cellules souches hématopoïétiques, Thérapie cellulaire


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Transfusion sanguine (II) : événements indésirables de la transfusion et système d'hémovigilance
  • J. Chiaroni, F. Pirenne
| Article suivant Article suivant
  • Allogreffe de cellules souches hématopoïétiques : réalisation et complications
  • N. Dhédin, J.-P. Vernant

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.