Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Conséquences de la substitution de l’indinavir par l’abacavir chez un patient infecté par le VIH en succès thérapeutique - 01/03/08

Doi : PM-06-2005-34-10-SUP1-0755-4982-101019-200504642 

S. Gaba [1],

E. Mortier [2],

C. Branger [1],

P. Vinceneux [2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction La simplication thérapeutique d’une trithérapie antirétrovirale chez les patients infectés par le VIH est possible, mais le succès virologique peut être compromis par l’apparition de virus résistants.

Observation Chez un patient ayant une trithérapie antirétrovirale efficace, l’existence d’une aggravation de la fonction rénale a fait remplacer l’indinavir par l’abacavir. Huit semaines après ce changement, il y a eu remontée de la charge virale, avec apparition d’un virus muté résistant à tous les analogues nucléosidiques.

Commentaires Notre cas illustre le danger de l’allégement d’une trithérapie antirétrovirale composée uniquement d’association d’analogues nucléosidiques, chez un patient non naïf d’analogues nucléosiques en “succès” virologique, l’exposant ainsi au risque d’émergence de virus muté.

Abstract

Replacing abacavir for indinavir in successful antiretroviral treatment of a patient with HIV infection

Introduction Simplification of combined antiretroviral therapy in HIV-infected patients is possible, but virological success can be compromised by the development or emergence of resistant viruses.

Case Worsening renal functioning in a patient under successful combination antiretroviral therapy resulted led to the replacement of indinavir by abacavir. Eight weeks later, his viral load rose and he developed a mutant virus resistant to all the nucleoside analogs.

Discussion Our case report illustrates the danger of streamlining combined antiretroviral therapy composed only of nucleoside analogs in patients already successfully treated with nucleoside analogs, by exposing them to the risk of the emergence of a mutant virus.


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 10-Sup1

P. 14-15 - juin 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Interruptions du traitement antirétroviral chez 30 patients infectés par le VIH en succès virologique
  • Juliette Pavie, Raphaël Porcher, Sandra Fournier, André Furco, Caroline Tournoux, Pierre Palmer, Claire Rabian, Jean-Michel Molina
| Article suivant Article suivant
  • Infectiologie - Épidémiologie de l’infection par le VIH en 2005
  • Cédric Arvieux

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.