Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Sensibilisation aux modalités de prise en charge des pathologies inflammatoires chroniques - 01/03/08

Doi : PM-06-2005-34-11-SUP-0755-4982-101019-200506083 

Marie Solignac

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 13
Iconographies 6
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Points essentiels

• Au point de vue épidémiologique, l’incidence de la polyarthrite rhumatoïde dans trois régions observées (Bretagne, Pays de Loire, Nord-Pas de Calais) apparaît relativement stable en 2002. La spondylarthrite ankylosante a un taux de prévalence équivalent à celui de la polyarthrite rhumatoïde. En ce qui concerne les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, on note actuellement en France une tendance à l’augmentation d’incidence de la maladie de Crohn.

En pratique pour la polyarthrite rhumatoïde, aux traitements symptomatiques et traitements de fond s’ajoutent désormais des traitements spécifiques dits biothérapies, issus du décryptage des mécanismes physiopathologiques de l’inflammation et de la destruction articulaire qui impliquent essentiellement des cytokines pro-inflammatoires. Ces traitements semblent actuellement devoir être réservés aux polyarthrites rhumatoïdes sévères ou actives, évolutives et résistantes aux traitements de fond.

Pour la spondylarthrite ankylosante, la prescription d’un anti TNF α implique d’établir un diagnostic et une évaluation pronostique précoces et d’élaborer, à l’échelon individuel, une véritable stratégie thérapeutique de prise en charge globale et multidisciplinaire.

Concernant les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, l’introduction des immunosuppresseurs et des anti-TNF α a représenté une avancée majeure dans la prise en charge des formes sévères, avec néanmoins des problèmes de stratégie thérapeutique (en fonction de la sévérité de la maladie ou systématique), ainsi que de formation des praticiens à l’utilisation et à la surveillance éventuelle.

Les mesures souhaitées par les Associations de malades comportent une prise de décision collégiale, un décloisonnement des pratiques, une généralisation des réseaux de prise en charge, la mise en place d’études cliniques, le développement de la communication.

Les disparités régionales dans la prise en charge des patients tiennent non seulement aux variations épidémiologiques de la demande de soins, mais aussi aux différences socio-démographiques des populations concernées. Elles sont en outre globalement tributaires de l’offre de soins.

Dans les régions, le réseau de santé peut se définir comme une structure de coordination et de services non obligatoire, non hiérarchisée, au service des patients, permettant d’améliorer les soins et/ou la prévention en impliquant de manière équilibrée les différents acteurs de santé. Il existe des particularités selon les régions comme le montre les études faites en Bretagne, en Pays de Loire et dans le Nord-Pas de Calais.

Abstract

Key points

• From an epidemiologic point of view, the incidence of rheumatoid arthritis in the French regions we studied appears relatively stable and about the same as the prevalence of rheumatoid spondylosis. The incidence of Crohn’s disease, among the chronic inflammatory bowel diseases, is currently increasing.

Treatment for rheumatoid arthritis, other than symptomatic and maintenance treatments, now includes various specific forms of “biotherapy”. Their development was made possible through the decoding of the pathophysiological mechanisms of inflammation and joint destruction, basically involving pro-inflammatory cytokines. Currently, it appears that these treatments should be limited to severe or active progressive rheumatoid arthritis that is resistant to maintenance therapy.

For rheumatoid spondylosis, the prescription of anti-TNF α agents requires early diagnosis and prognostic assessment of the disease, together with the implementation of an individualized therapeutic strategy for the global multidisciplinary management of each patient.

• The introduction of immunosuppressors and anti-TNF α agents for chronic inflammatory bowel diseases constitutes a major advance in the management of their severe forms, but nevertheless raises the issues of whether their use should be systematic or depend on the severity of the disease. They also require the training of practitioners in their use and monitoring.

Patients’ groups have requested more collegial decision-making, decompartmentalization of practices, widespread development of health care networks, the development of clinical trials and improved communication.

The regional disparities in patient management stem from epidemiologic variations in the demand for care and from social and demographic differences in the populations. They also depend on the overall health-care supply.

Health networks can be defined as structures of coordination and non-mandatory, non-hierarchical services to patients that help to improve care and/or prevention by the appropriate involvement of various healthcare professionals. Regional particularities are observed, as is shown by the studies conducted in Brittany, the Loire Valley and Nord Pas-de Calais.

The questions regarding the networks do not concern their effectiveness in the management of chronic inflammatory diseases, but their structure, day-to-day operations, and financing.


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 11-Sup

P. 3-15 - juin 2005 Retour au numéro

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.