Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Syndrome hyperéosinophilique associé à une pseudo-tumeur inflammatoire orbitaire - 01/03/08

Doi : PM-09-2005-34-16-C1-0755-4982-101019-200506645 

T. Zenone [1],

P. Ligeon-Ligeonnet [2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction Le syndrome hyperéosinophilique idiopathique est défini par l’association d’une éosinophilie sanguine persistante et de manifestations viscérales. Il s’agit d’un diagnostic d’exclusion.

Observation Nous rapportons le cas d’un homme de 53 ans ayant un syndrome hyperéosinophilique associé à une pseudo-tumeur inflammatoire orbitaire. L’évolution a été favorable sous corticoïdes avec régression rapide de l’hyperéosinophilie et de la pseudo-tumeur inflammatoire orbitaire.

Commentaires Il s’agit du premier cas rapporté dans la littérature d’un syndrome hyperéosinophilique associé à une pseudo-tumeur inflammatoire orbitaire.

Abstract

Hypereosinophilic syndrome and orbital inflammatory pseudotumor

Introduction Idiopathic hypereosinophilic syndrome is defined by the combination of persistent eosinophilia and evidence of tissue damage. It is a diagnosis of exclusion.

Case We report the case of a 53-year-old man with idiopathic hypereosinophilic syndrome associated with an orbital inflammatory pseudotumor. Therapy with corticosteroids rapidly decreased the number of circulating eosinophiles; the orbital inflammatory pseudotumor regressed at the same time.

Discussion This is the first report of idiopathic hypereosinophilic syndrome associated with an orbital inflammatory pseudotumor.


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 16-C1

P. 1141-1142 - septembre 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Traitement par kétoprofène intraveineux d’une polyurie sévère survenue au cours d’une intoxication au lithium
  • D. Tran-Van, P. Avargues, P. Labadie, Y. Hervé, É. Dardare, B. Fontaine
| Article suivant Article suivant
  • L’utilisation du tabac à chiquer
  • G. Mathern, C. Perrier, J.-P. Baronnat, G. Lagrue

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.