Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Infectiologie - Prise en charge des complications de la cirrhose chez les patients VIH co-infectés par une hépatite virale B ou C - 01/03/08

Doi : PM-11-2005-34-20-C2-0755-4982-101019-200508724 

P. Sogni [1],

D. Salmon-Céron [2],

P. Podevin [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Points essentiels

  • La cirrhose est une complication grave dont l’incidence augmente chez les patients co-infectés VIH-VHC ou VHB en raison des progrès dans les traitements anti-VIH (Haart). L’existence d’une co-infection par le VIH accélère en outre la progression de la fibrose de l’hépatite.
  • Le diagnostic de cirrhose est important afin de mettre en place des mesures préventives, par la réalisation d’une biopsie hépatique ou de tests non invasifs de fibrose maintenant largement étudiés (FibroTest, FibroScan, etc.).
  • La gravité de la cirrhose doit alors être appréciée, avec dépistage des complications : évaluation de l’insuffisance hépatocellulaire (scores de Child-Pugh, MELD), de l’hypertension portale (endoscopie digestive haute) et du carcinome hépatocellulaire (échographie et dosage de l’alpha-fœtoprotéine). Des précautions en termes de prescriptions médicamenteuses associées doivent être respectées.
  • Les traitements spécifiques des hépatites virales B ou C sont possibles à ce stade de cirrhose, bien que plus difficiles à mettre en œuvre notamment pour le VHC (résultats influencés par le génotype, risque supplémentaire de complications de type acidose lactique ou de décompensation hépatique).
  • La prise en charge des complications de l’hypertension portale doit s’envisager comme chez le non-infecté par le VIH. Le traitement du carcinome hépatocellulaire reste décevant et la transplantation hépatique, bien que réalisable chez ces patients, reste à évaluer.

Abstract

Management of cirrhosis complications in HIV patients coinfected with hepatitis B or C virus

  • Cirrhosis is a serious complication of viral hepatitis, and its incidence is increasing in HIV patients coinfected with HCV or HBV as they live longer, thanks to effective antiretroviral treatment (Haart). HIV coinfection accelerates the progression of fibrosis in hepatitis.
  • To implement preventive measures, prompt diagnosis of cirrhosis is important, either by liver biopsy or the noninvasive tests for fibrosis now under wide study (FibroTest, FibroScan, etc.).
  • Afterwards, assessment of the severity of cirrhosis and screening for complications are both necessary: testing for liver failure (Child-Pugh and MELD scores), portal hypertension (upper gastrointestinal endoscopy), and hepatocellular carcinoma (ultrasound and alpha fetoprotein assay). Careful consideration of drug prescriptions and possible interactions is essential.
  • Specific treatment for hepatitis B or C virus is possible at this stage of cirrhosis, although more difficult, especially for HCV (results influenced by genotype, additional risk of complications by lactic acidosis or hepatic decompensation).
  • Management of the complications of portal hypertension must be planned, as for those without HIV infection. Treatment of hepatocellular carcinoma is still disappointing, and liver transplantation, although possible in these patients, must be evaluated.


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 20-C2

P. 1579-1583 - novembre 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Infectiologie - Effets indésirables induits par les traitements antirétroviraux
  • M. Lagrange-Xélot, J.-M. Molina
| Article suivant Article suivant
  • Infectiology - Should HIV/HCV coinfected patients with severe hepatitis be treated for hepatitis C
  • J. K. Rockstroh

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.