Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les nouveaux auto-anticorps de la polyarthrite rhumatoïde : des anticorps qui reconnaissent des protéines du soi ayant subi des modifications post-translationnelles - 07/01/16

Doi : 10.1016/j.rhum.2015.10.002 
Alain Cantagrel , Yannick Degboé
 Centre de rhumatologie, hôpital Purpan, bâtiment Pierre-Paul-Riquet, place du Docteur-Baylac, 31059 Toulouse, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Citrullination, carbamylation, oxydation génèrent des modifications post-translationnelles des protéines à l’origine de la formation de néo-épitopes. La polyarthrite rhumatoïde (PR) est une maladie auto-immune qui possède la particularité d’être capable de développer une immunité B à l’égard de ces néo-épitopes. Les anticorps dirigés contre les protéines citrullinées (ACPA) sont décrits et largement utilisés depuis près de 20ans. De nouvelles protéines citrullinées sont identifiées comme cibles potentielles de ces anticorps, permettant d’élaborer de nouvelles hypothèses physiopathologiques, faisant rechercher des associations avec la sévérité de la maladie ou avec certaines expressions cliniques particulières. La carbamylation s’avère être aussi une modification post-translationnelle non enzymatique, générant des homocitrullines, à l’origine d’anticorps nouvellement identifiés, distincts des ACPA, présents chez plus de 15 % de patients. La formation d’anticorps dirigés contre le collagène de type II oxydé correspond aussi à une immunisation vis-à-vis d’un collagène modifié par oxydation dans le cadre du stress oxydatif intra-articulaire. Sensibles et spécifiques, ces auto-anticorps pourraient constituer un marqueur précoce de la maladie rhumatoïde et aider au suivi thérapeutique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Polyarthrite rhumatoïde, Auto-immunité, Anticorps anti-citrulline


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article mais la référence anglaise de Joint Bone Spine avec le DOI ci-dessus.


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 83 - N° 1

P. 12-18 - janvier 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Immunomodulation thérapeutique dans la granulomatose éosinophilique avec polyangéite (Churg-Strauss)
  • Xavier Puéchal
| Article suivant Article suivant
  • Cachexie et adiposité dans la polyarthrite rhumatoïde. Pertinence pour l’évolution clinique et la prise en charge de la maladie
  • Salima Challal, Emeline Minichiello, Marie-Christophe Boissier, Luca Semerano

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.