Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’élastométrie par mode ARFI des glandes salivaires peut-elle être une aide au diagnostic du syndrome de Sjögren ? - 07/01/16

Doi : 10.1016/j.rhum.2015.06.008 
Anne Samier-Guérin a, Alain Saraux b, d, Simon Gestin c, Divi Cornec b, d, Thierry Marhadour b, Valérie Devauchelle-Pensec b, d, Luc Bressollette c, Michel Nonent a, Sandrine Jousse-Joulin b, , c, d
a Service de radiologie, CHU de la Cavale-Blanche, boulevard Tanguy-Prigent, 29609 Brest, France 
b Service de rhumatologie, CHU de la Cavale-Blanche, boulevard Tanguy-Prigent, 29609 Brest, France 
c Unité de médecine vasculaire, CHU de la Cavale-Blanche, boulevard Tanguy-Prigent, 29609 Brest, France 
d EA 2216, université Bretagne-Occidentale, BP 824, 29200 Brest, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 6
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

Le diagnostic de syndrome de Sjögren primaire repose sur un faisceau d’arguments cliniques et biologiques. L’apport de l’échographie des glandes salivaires a été récemment reconnu pour le diagnostic et l’évaluation thérapeutique au cours de celui-ci. Notre objectif était d’estimer par la technique échographique du mode ARFI, les valeurs d’élasticité des glandes salivaires de patients souffrant d’une maladie de Sjögren et de les comparer aux valeurs de témoins sains.

Méthode

Dix patients souffrant de ce syndrome et 15 témoins sains ont subi un examen échographique couplé au mode Acoustic radiation force impulse (ARFI). Dix tirs impulsionnels par glande ont été réalisés sur leurs parotides et submandibulaires afin de déterminer s’il existait des différences entre les valeurs moyennes de shear waves velocity (SWV) en m/s entre malades et témoins. La significativité a été appréciée par le test U de Mann-Whitney.

Résultats

Les valeurs moyennes en m/s de SWV parotidiennes du groupe « Sjögren » (2,335±0,315) apparaissent significativement plus élevées que celles des témoins (1,785±0,384) ; (p=0,001). Il n’existe pas de différence significative des valeurs submandibulaires entre malades et témoins, respectivement 1,812±0,308 et 1,766±0,187 ; (p=0,892).

Conclusion

L’élastométrie en mode ARFI semble pouvoir constituer une aide diagnostic au syndrome de Sjögren en décelant, par une technique non invasive, rapide et peu coûteuse, les remaniements architecturaux pathologiques des glandes parotides.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Acoustic radiation force impulse (ARFI), Élastométrie, Syndrome de Sjögren, Glandes salivaires


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais la référence anglaise de Joint Bone Spine avec le doi ci-dessus.


© 2015  Société Française de Rhumatologie. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 83 - N° 1

P. 44-49 - janvier 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’échographie des ongles dans le rhumatisme psoriasique : étude pilote sur la faisabilité, la reproductibilité et la validité de mesure
  • Anaïs Arbault, Hervé Devilliers, Davy Laroche, Audrey Cayot, Pierre Vabres, Jean-Francis Maillefert, Paul Ornetti
| Article suivant Article suivant
  • Association entre le polymorphisme de l’interleukine 10 et les marqueurs biologiques de l’inflammation chez des patients de l’ethnie Han de l’Est de la Chine atteints de polyarthrite rhumatoïde
  • Ling Ge, Yong Huang, Hui Zhang, Ruiping Liu, Nanwei Xu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.