Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Impact de la conférence de consensus sur le traitement ambulatoire des bronchiolites du nourrisson - 01/03/08

Doi : PM-02-2005-34-4-0755-4982-101019-200501632 

Muriel Halna [1 et 2],

Pierre Leblond [2],

Euridyce Aissi [1],

Anne Dumonceaux [3],

Florence Delepoulle [4],

Rachid El Kohen [5],

Valérie Hue [1 et 2],

Alain Martinot [1 et 2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs Mesurer l’impact des recommandations de la conférence de consensus de septembre 2000 sur la prise en charge ambulatoire de la bronchiolite aiguë du nourrisson.

Méthodes L’étude était prospective, multicentrique, dans 4 hôpitaux du département du Nord, pendant 3 périodes épidémiques : l’hiver précédant la Conférence et les 2 hivers suivants. Étaient inclus les enfants âgés de 30 jours à 2 ans se présentant en urgence pour un premier ou deuxième épisode de bronchiolite. Étaient recueillis les principales caractéristiques des enfants et les traitements ambulatoires prescrits.

Résultats Six cent trente-huit enfants étaient inclus : 169 avant et 469 après la conférence. Soixante-dix-sept pour cent avaient consulté précédemment et 77 % de ces enfants avaient eu une prescription. Il n’existait aucune différence dans la fréquence de prescription des médicaments et de la kinésithérapie entre les 3 périodes. Après la conférence, les ß2mimétiques inhalés restaient prescrits dans 21 % des cas, les corticoïdes inhalés dans 15 %, les corticoïdes oraux dans 34 %, les antibiotiques dans 53 %, et les mucolytiques dans 54 %. La kinésithérapie était prescrite chez 58 % des nourrissons.

Conclusion Deux années après la conférence, le traitement ambulatoire des bronchiolites n’était pas modifié, corticoïdes, ß2mimétiques, antibiotiques et mucolytiques restant trop prescrits. Il convient de réévaluer, dans quelques années, l’application de ces recommandations tant en ambulatoire qu’à l’hôpital.

Abstract

Impact of the consensus conference on the ambulatory treatment of bronchiolitis in infants

A three-year study in the North department (France)

Objective To assess the impact of guidelines of the consensus conference in September 2000 on the ambulatory management of acute bronchiolitis in infants.

Methods Prospective multicenter study, in four hospitals in the North department in France, during three epidemic periods: the winter preceding the consensus conference and the two following winters. All the infants between 30 days and 2 years of age, admitted to an emergency care unit for a first or second episode of bronchiolitis were included. The infants' characteristics and ambulatory treatments prescribed were collected.

Results Six hundred thirty-eight infants were included: 169 before the conference and 469 after. Seventy-seven percent had consulted previously and a prescription had been drawn-up for 77%. There was no difference in the frequency of drug prescriptions or physiotherapy between the three periods. After the conferences, inhaled ß2 agonists were still prescribed in 21% of cases, inhaled corticosteroids in 15%, oral corticosteroids in 34%, antibiotics in 53% and mucolytics in 54%. Physiotherapy was prescribed for 58% of the infants.

Conclusion Two years after the consensus conference, the ambulatory treatment of bronchiolitis has no changed, corticosteroids, ß2 agonists, antibiotics and mucolytics are still prescribed in excess. Further studies, within a few years, are required to reassess the application of the guidelines, not only in outpatient but also in inpatient management.


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 4

P. 277-281 - février 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Conséquences médicales et socio-économiques des effets indésirables médicamenteux
  • Edwige Apretna, Françoise Haramburu, Florence Taboulet, Bernard Bégaud
| Article suivant Article suivant
  • Effets comparés de l’étomidate et du propofol pour l’anesthésie lors de l’électroconvulsivothérapie
  • Lotfi Grati, Moez Louzi, KaisBen Nasr, Najib Zili, Leila Mansalli, Anouar Mechri, Mourad Gahbiche

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.