Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Effets comparés de l’étomidate et du propofol pour l’anesthésie lors de l’électroconvulsivothérapie - 01/03/08

Doi : PM-02-2005-34-4-0755-4982-101019-200501633 

Lotfi Grati,

Moez Louzi,

KaisBen Nasr,

Najib Zili,

Leila Mansalli,

Anouar Mechri,

Mourad Gahbiche

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 3
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif L’électroconvulsivothérapie (ECT) nécessite des anesthésies répétitives et de courte durée avec un relâchement musculaire et une narcose profonde qui font appel a plusieurs produits anesthésiques. Le but de ce travail a été d’évaluer la qualité de la technique anesthésique pour ECT en comparant 2 produits : le propofol et l’étomidate.

Méthodes C’est une étude prospective randomisée incluant des séances d’ECT. Les malades ont été répartis en 2 groupes. Les malades du groupe 1 ont eu une anesthésie générale par le propofol (1,5 mg.kg-1) et la succinylcholine (0,75 mg.kg-1). Les malades du groupe 2 ont reçu de l’étomidate (0,15 mg.kg-1) et la succinylcholine (0,75 mg.kg-1). Tous les patients inclus n’ont pas de contre indication absolue ou relative à ECT.

Résultats Cent quatre séances ont été incluses, avec 52 séances par groupe. Le groupe 1 est composé de 12 malades et le groupe 2 de 13 malades. Les caractéristiques démographiques ainsi que l’indication de l’ECT étaient comparables dans les 2 groupes. Il n’y avait pas de variation hémodynamique (essentiellement une chute tensionnelle) entre les groupes. La durée des convulsions était plus prolongée dans le groupe étomidate (28,76 ± 3,29 s) par rapport au groupe propofol (23,84 ± 7,18 s) avec une différence significative (p = 0,000018). Le réveil était calme dans les 2 groupes.

Conclusion Les propriétés pharmacologiques du propofol et de l’étomidate répondent parfaitement aux exigences d’une anesthésie pour ECT. Néanmoins, aucune chute tensionnelle n’a été observée avec une durée des convulsions supérieure dans le groupe étomidate par rapport au groupe propofol.

Abstract

Compared effects of etomidate and propofol for anaesthesia during electroconvulsive therapy

Objective Electroconvulsive therapy (ECT) requires repeated short-term anaesthesia with muscle relaxation and deep narcosis and uses several anaesthetic agents. The aim of this study was to assess the quality of the anaesthetic technique applied for ECT by comparing two products: propofol and etomidate.

Methods This was a prospective randomised study that included ECT sessions. Patients were distributed into two groups. Patients of Group 1 underwent general anaesthesia with propofol (1.5mg.kg-1) and succinylcholine (0.75mg.kg-1). Patients of Group 2 were administered etomidate (0.15mg.kg-1) and succinylcholine (0.75mg.kg-1). None of the patients included had any absolute or relative contraindication to ECT.

Results 104 sessions were included, with 52 sessions per group. Group 1 was composed of 12 patients and Group 2 of 13. The demographical characteristics and indication for ECT were comparable in the two groups. There was no haemodynamic variation (notably drop in blood pressure) between the groups. The duration of seizures was significantly more prolonged in the etomidate group (28.76±3.29 seconds) than in the propofol group (23.84±7.18 seconds), with significant difference (p=0.000018). Awakening was calm in both groups.

Conclusion The pharmacological properties of propofol and etomidate reply precisely to the requirements of anaesthesia for ECT. Nevertheless, no drop in blood pressure was observed with the greater prolongation of seizures in the etomidate group compared with the propofol group.


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 4

P. 282-284 - février 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Impact de la conférence de consensus sur le traitement ambulatoire des bronchiolites du nourrisson
  • Muriel Halna, Pierre Leblond, Euridyce Aissi, Anne Dumonceaux, Florence Delepoulle, Rachid El Kohen, Valérie Hue, Alain Martinot
| Article suivant Article suivant
  • L’hypothyroïdie infra-clinique acquise de l’enfant et de l’adolescent avec ou sans goitre
  • Jean-Pierre Cordray, Pierre Nys, Robert-Édouard Merceron

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.