S'abonner

Symptômes négatifs : clinique et psychométrie - 09/01/16

Doi : 10.1016/S0013-7006(16)30004-5 
M. Adida a, , J.-M. Azorin a, R. Belzeaux a, E. Fakra b
a SHU Psychiatrie adultes, Hôpital Ste Marguerite, 13274 Marseille cedex 9, France 
b Service de Psychiatrie adultes, CHU Saint-Étienne, 5 Chemin de la Marandière, 42055 Saint-Étienne cedex 2, France 

* Auteur correspondant Auteur correspondant

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 3
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

De récentes études ayant utilisé des analyses factorielles exploratoires et de confirmation ont suggéré que les symptômes négatifs dans la schizophrénie étaient multidimensionnels, avec au minimum deux sous-domaines de symptômes, l’expression diminuée et l’amotivation. Les recommandations concernant la sélection d’instruments de mesure des signes négatifs dans la schizophrénie sont en évolution. En effet, pour s’adapter à l’évolution récente de la détermination et de la description de ces signes négatifs, de nouveaux instruments sont en cours de développement et de nouvelles données sur les caractéristiques de ces instruments émergent des essais cliniques. Les échelles SANS, facteur négatif de la PANSS et NSA-16 sont considérées comme des outils fiables pour les essais cliniques permettant de valider des mesures de signes négatifs mais diffèrent par l’étendue des signes cliniques évalués, l’utilisation d’informateurs, l’intégration d’un score global, leur temps de passation et leur structure factorielle. En réponse aux recommandations de la conférence de consensus de 2005 du NIMH-MATRICS, des groupes de travail poursuivent les investigations de terrain et élaborent de nouvelles caractérisations des échelles BNSS et CAINS, les deux nouvelles mesures permettant d’évaluer les cinq sous-domaines de signes négatifs actuellement reconnus, de différencier, concernant l’anhédonie, le plaisir ressenti pendant la période d’évaluation de l’attente d’un plaisir à venir dans le futur et d’évaluer le désir d’un individu d’avoir des relations sociales. Les deux échelles ont montré des propriétés psychométriques prometteuses.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Recent investigations performing exploratory and confirmatory factor analysis have suggested that negative symptoms are multidimensional, including evidence for at least two distinct negative symptom subdomains: diminished expression and amotivation. Guidance for selection of instruments for measurement of negative symptoms is rapidly evolving. As there are continuing advances in the description of negative symptoms, new instruments are under development, and new data on the performance of instruments emerge from clinical trials. The Scale for Assessment of Negative Symptoms (SANS), the Positive and Negative Syndrome Scale (PANSS), and the Negative Symptom Assessment-16 (NSA-16) are considered to be reliable and valid measures for negative symptom trials but differ with respect to their domain coverage, use of informants, integration of global scores, administration time and comprehensiveness of their structured interviews. In response to the 2005 NIMH - MATRICS consensus statement, work groups are field testing and refining two new measures, the Clinical Assessment Interview for Negative Symptoms (CAINS) and the Brief Negative Symptom Scale (BNSS). Both address the five currently recognized domains of negative symptoms, differentiate appetitive from consummatory aspects of anhedonia and address desire for social relationships. Thus far, both have exhibited promising psychometric properties.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

MOTS-CLÉS : Schizophrénie, Signes négatifs, Clinique, Psychometrie, Revue de la littérature

KEYWORDS : Schizophrenia, Negative symptoms, Clinical aspects, Psychometric aspects, Non-systematic review


Plan

Plan indisponible

© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 6S1

P. 6S15-6S17 - décembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Aspects psychopathologiques des signes négatifs dans la schizophrénie
  • M. Cermolacce, R. Belzeaux, D. Pringuey, M. Adida, J.-M. Azorin
| Article suivant Article suivant
  • Symptômes négatifs, émotions et cognition dans la schizophrénie
  • E. Fakra, R. Belzeaux, J.-M. Azorin, M. Adida

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.