Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Extubation chez 5 patients en fin de vie en réanimation - 01/03/08

Doi : PM-04-2005-34-7-0755-4982-101019-200503230 

Muriel Fartoukh,

Christian Brun-Buisson,

François Lemaire

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction Les décisions de limitation et d’arrêt des thérapeutiques actives en réanimation dans les situations sans espoir d’amélioration restent difficiles à prendre pour les réanimateurs et les familles de patients concernées ; elles ne sont pas toujours bien comprises par le public. Ce rapport décrit une modalité particulière d’arrêt de la ventilation artificielle, l’extubation.

Méthodes Il s’agit d’une analyse rétrospective de dossiers des patients décédés dans notre service pour lesquels une décision de limitation et/ou d’arrêt des thérapeutiques actives a été prise avec un arrêt de la ventilation artificielle. L’extubation était proposée pour des patients ayant des dégâts neurologiques irréversibles, et était toujours réalisée au terme d’un processus décisionnel collectif standardisé. Trois étapes ont été respectées : lorsqu’un arrêt de la ventilation artificielle était envisagé, il était discuté au cours d’une réunion avec les membres du personnel soignant. Les conclusions de la réunion étaient inscrites dans le dossier médical ; la possibilité de l’extubation était exposée à la famille au cours d’un entretien programmé. Un temps de réflexion d’au moins 24 heures était nécessaire avant un nouvel entretien, toute opposition, hésitation ou incompréhension de la part des proches lors de ce premier entretien entraînant une suspension de la décision de l’équipe soignante. La procédure d’extubation était standardisée.

Résultats Les extubations réalisées chez 5 patients (4 hommes et une femme d’âge moyen 65 ± 4 ans) ont toutes été décidées en concertation avec la famille, au cours de 3 entretiens en moyenne, 16 jours après l’admission. Tous les patients sont décédés, dans un délai de 3 jours.

Discussion L’extubation dite “terminale”, très utilisée aux États-Unis, mais beaucoup moins en France, renforce la transparence des décisions de fin de vie en réanimation en rendant immédiatement tangible la fin de cet acharnement que l’on a tant reproché aux réanimateurs. Depuis cette première série de patients, l’extubation est pratiquée dans notre service, notamment dans les situations de dégâts neurologiques irréversibles.

Abstract

Terminal extubation in 5 end-of-life patients in intensive care units

Introduction Decisions to withhold or withdraw active life support treatment in situations with no hope of improvement remain difficult for critical-care specialists and families; they are not always well understood by the public. This report describes terminal extubation, a particular method of withdrawing ventilator support.

Methods This retrospective analysis examines the records of patients who died in our intensive care unit after a decision to withdraw active life support by stopping artificial ventilation. Extubation was proposed for patients with irreversible neurological damage and was always performed only after a standardized collective decision-making process. This process included three stages. In the initial phase, withdrawal of ventilator support was discussed at a department staff meeting. The meeting’s conclusions were transcribed into the medical file, and the possibility of extubation was raised with the family during a planned interview. At least a 24-hour period of reflection was necessary before a new interview, and any opposition, hesitation or lack of understanding by the family at this first interview resulted in suspending the decision. The technical procedures for terminal extubation were also standardized.

Results In 5 cases (4 men and one woman, with a mean age of 65 ± 4 years), terminal extubation was decided in cooperation with the family, following an average of 3 interviews, 16 days after admission. All patients died within 3 days.

Discussion So-called “terminal” extubation, very common in the United States, but much less so in France, reinforces the transparency of end-of-life decisions in intensive care units and immediately makes tangible the end of the aggressive treatment for which critical-care specialists have been reproached. Since this first series of patients, extubation has been practiced in our department, principally in situations of irreversible neurological damage.


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 7

P. 495-501 - avril 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Infections sévères à Streptococcus agalactiae du pied diabétique
  • Catherine Altrichter Loan, Laurence Legout, Mathieu Assal, Peter Rohner, Pierre Hoffmeyer, Louis Bernard
| Article suivant Article suivant
  • Intérêt de l’utilisation systématique à l’hôpital d’un questionnaire de dépistage en alcoologie
  • Laurent Malet, Pierre-Michel Llorca, Michel Reynaud

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.