Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Décès survenus dans un service d’accueil et d’urgence - 01/03/08

Doi : PM-04-2005-34-8-0755-4982-101019-200504506 

Philippe Le Conte,

Marc Amelineau,

David Trewick,

Éric Batard

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 3
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs Connaître les caractéristiques des patients décédés dans le service d’urgence et évaluer le nombre de patients ayant eu une limitation ou un arrêt des soins actifs.

Méthodes Étude rétrospective monocentrique sur 3 mois. Tous les patients décédés ont été inclus. Les caractéristiques cliniques ont été comparées entre les patients décédés malgré un niveau de soins maximum (MS) et ceux avec une limitation du niveau de soins (LS) par une analyse univariée.

Résultat Quatre-vingt-quatre patients ont été inclus : 48 hommes et 36 femmes âgés de 73 ± 18 ans. L’autonomie était normale chez 43 patients (50 %). Le lieu de vie était le domicile chez 35 (40 %). Une affection chronique grave était présente chez 72 patients (78 %). La cause du décès était neurologique (n = 22, 24 %), cardiaque (n = 14, 15 %), septique (n = 13, 14 %) et respiratoire chez 9 patients (10 %). Une décision de limitation ou d’arrêt des soins actifs a été prise chez 73 patients (84 %). Cette décision était écrite dans 48 dossiers (55 %). Les principales différences entre MS et LS étaient respectivement l’appartenance aux classes C et D de Knaus et l’âge.

Conclusion Les décès, fréquents dans les services d’urgence, concernent souvent des sujets âgés, peu autonomes, ayant des affections chroniques graves. Les décisions de limitation ou d’arrêt des soins actifs en sont la cause dominante, mais leurs modalités devront faire l’objet d’une étude prospective.

Abstract

Emergency room deaths

3-month retrospective analysis

Objectives Determine the characteristics of patients who died in the emergency unit and assess the number for whom care was limited or withdrawn.

Methods A 3-month single-center retrospective study of all the patients who died in the emergency room. Bivariate analysis was used to compare the clinical characteristics of patients who died despite maximum care (MC) with those for whom care was limited (LC).

Results 84 patients died during the study period: 48 men and 36 women (mean age: 73 ± 18 years). Half had normal mobility (43 patients, 50%), and 35 (40%) lived at home. Nearly all (72 patients, 72%) had a severe chronic disease. In descending order, death was ascribed to neurological (n = 22, 24%), cardiac (n = 14, 15%), septic (n = 13, 14%) and respiratory (n = 9, 10%) causes. The decision was made to limit or stop active care for 73 patients (84%) and recorded in 48 case files (55%). The principal differences between patients receiving MC and LC were respectively C and D Knaus classification and their age.

Conclusion Death is frequent in emergency units and often strikes elderly patients with impaired mobility and severe chronic diseases. The decisions to limit or stop active care are the predominant direct cause, but their modalities warrant further exploration in a prospective study.


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 8

P. 566-568 - avril 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Utilité du dosage de la CRP pour la prise en charge des infections bactériennes aux urgences
  • N. Asseray, C. Leconte, D. El Kouri, M.-D. Touzé, L. Struillou, P. Le Conte, G. Potel
| Article suivant Article suivant
  • Harmoniser les indications des examens radiologiques dans les situations cliniques urgentes de l’adulte
  • Sophie de Chambine, Jean-Denis Larédo, Dominique Pateron, Elisabeth Schouman-Claeys, Bruno Riou, Claude Marsault

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.