Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Carcinomes basocellulaires multiples après radiothérapie pour cancer du cavum - 01/03/08

Doi : PM-01-2006-35-1-C1-0755-4982-101019-200600082 

Talel Badri [1],

Faten Zeglaoui [1],

Lotfi Kochbati [2],

Hatem Kooli [3],

Nadia El Fekih [1],

Becima Fazaa [1],

Mohamed Ridha Kamoun [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 3
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Résumé

Introduction > Le carcinome basocellulaire (CBC) est une néoplasie cutanée, le plus souvent primitive, du sujet âgé. L’observation d’une patiente ayant de multiples CBC apparus après une radiothérapie pour un cancer du cavum conduit à discuter les facteurs de risque de survenue de cette tumeur et le rôle très vraisemblable de la radiothérapie dans sa genèse.

Observation > Une patiente âgée de 30 ans a consulté pour des lésions pigmentées du visage évoluant depuis un an. Onze ans auparavant, elle a eu un cancer du cavum type UCNT (Undifferentiated carcinoma of nasopharyngeal type), classé T3N2M0, traité par chimiothérapie néoadjuvante suivie d’une radiothérapie externe. L’examen cutané initial a montré 2 lésions dont la biopsie a conclu à des CBC. Une exérèse chirurgicale des lésions tumorales a été réalisée. Une naevomatose basocellulaire a été recherchée mais le bilan clinique et radiologique à la recherche de lésions évocatrices était normal.

Discussion > Le CBC est la plus fréquente des tumeurs malignes. Certaines affections pouvant favoriser ou se compliquer de CBC doivent être systématiquement cherchées chez le sujet jeune, dont la naevomatose basocellulaire. Chez notre patiente, il n’y avait pas assez d’éléments cliniques ou radiographiques pour retenir cette maladie. La survenue des CBC dans l’aire d’irradiation, la multiplicité des lésions et le temps de latence compatible sont des arguments qui nous ont fait retenir l’hypothèse de CBC radio-induits. Nous n’avons pas trouvé dans la littérature de cas de CBC survenant après radiothérapie pour cancer du cavum mais la survenue de telles tumeurs dans notre observation incite à une surveillance rapprochée chez de tels patients.

Abstract

Summary: Multiple basal cell carcinomas following radiation therapy for nasopharyngeal cancer

Introduction > Basal cell carcinoma (BCC) is a cutaneous, generally primary malignancy, most common among the elderly. We report the case of a patient presenting numerous BCCs several years after radiation therapy for nasopharyngeal cancer and discuss the risk factors for this tumor and the role played by radiation in its genesis.

Case > A 30-year-old woman presented with pigmented facial lesions that had been developing over the past year. Eleven years earlier, she had had an undifferentiated nasopharyngeal carcinoma (T3N2M0), which was treated by neoadjuvant chemotherapy and then external radiation therapy. Initial cutaneous examination noted two lesions that were identified as BCC after biopsy. The tumors were excised surgically. Neither clinical nor radiological check up showed signs of basal cell nevus syndrome.

Discussion > BCC is the most frequent malignant tumor. It is observed mainly among those aged 45-60 years. Disorders that might promote or complicate BCC should be systematically sought in young patients, especially basal cell nevus syndrome. While our patient may have had this syndrome, we found none of the other clinical or radiographic elements often observed with it. The occurrence of BCC within the irradiation area, the multiplicity of lesions, and the sufficient latency period are consistent with radiation-induced tumors. We found no reports in the literature of BCC following radiation treatment for nasopharyngeal cancer, but the occurrence of these tumors in our patient suggests the need for close supervision in such cases.


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 1-C1

P. 55-57 - janvier 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Maladie de Crohn ou tuberculose digestive : complications liées à une erreur diagnostique
  • Didier Demory, Jean-Marie Forel, Fabrice Michel, Alexandra Guillin-Poujol, Bernard Consentino, Marc Gainnier, Laurent Papazian, Jean-Marie Sainty
| Article suivant Article suivant
  • La thrombocytose : un effet secondaire méconnu de l’héparinothérapie
  • Fabrice Camou, Jean-François Viallard, Olivier Caubet, Jean-Luc Pellegrin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.