Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Applications thérapeutiques de l’ocytocine dans l’autisme : premiers résultats et pistes de recherche - 05/02/16

Doi : 10.1016/j.encep.2015.07.006 
C. Gauthier a, , C. Doyen b, I. Amado a, H. Lôo a, R. Gaillard a, c
a Service hospitalo-universitaire, centre hospitalier Sainte-Anne, 1, rue Cabanis, 75674 Paris cedex 14, France 
b Service de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent, CREDAT, centre de diagnostic et de recherche pour l’autisme et les troubles apparentés, hôpital Sainte-Anne, Paris, France 
c Laboratoire de physiopathologie des maladies psychiatriques, centre de psychiatrie et neurosciences U894, Inserm, université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité, Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La recherche sur les effets de l’ocytocine dans les domaines cognitifs, comportementaux et en neuroimagerie a apporté de nombreux arguments en faveur d’une implication de ce neuropeptide dans les comportements sociaux. L’utilisation thérapeutique de cette molécule dans les troubles des interactions sociales fait actuellement l’objet de nombreuses études, tout particulièrement dans l’autisme, où des anomalies de la voie ocytocinergique ont pu être mises en évidence. À l’heure actuelle, il n’existe pas de traitement médicamenteux ayant fait preuve d’une réelle efficacité sur les symptômes de retrait social dans cette pathologie. Les premières études chez des sujets atteints de troubles du spectre autistique ont montré que l’administration d’ocytocine diminuait les comportements compulsifs, améliorait les capacités de compréhension de la signification de différentes intonations de voix, la perception des émotions des visages et favorisait les comportements de coopération. Néanmoins, au sein des échantillons de patients, tous les individus ne semblent pas répondre de la même façon à cette molécule. Il pourrait en effet exister des facteurs modérateurs influençant les effets de l’ocytocine exogène. Concernant ses mécanismes d’action, l’ocytocine semble agir via 3 modalités : une réduction de l’anxiété (via une diminution de l’activation de l’axe corticotrope et une diminution de l’activation de l’amygdale et de ses sites effecteurs au niveau du tronc cérébral), un renforcement de la motivation sociale (avec une action sur les zones du cerveau social et les circuits de la récompense), et enfin un renforcement de la saillance des stimuli sociaux. L’ocytocine pourrait ouvrir la voie à de nouvelles pistes thérapeutiques. Elle pourrait en effet faciliter les interactions sociales et être employée en complément d’autres types de thérapies, comme les thérapies cognitivo-comportementales, pour en améliorer l’efficacité. Des études sur de plus larges échantillons sont néanmoins nécessaires afin de définir les modalités optimales d’utilisation de ce traitement (dose et modalités d’administration, durée, caractéristiques des patients pouvant en bénéficier).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The neuropeptide oxytocin (OT) is an evolutionary highly conserved molecule that plays a part in the regulation of complex social cognition and behaviours. From a pathophysiological point of view, several studies have evidenced dysfunctions of the oxytocinergic system in autism spectrum disorders (ASD): a lowering of plasma OT and genetic or epigenetic anomalies of the OT receptor. Therefore, some authors have hypothesized that an abnormality in the OT neurotransmission may account for several features of autism and that a treatment restoring a normal OT pathway functioning could improve social abilities. OT administration has thus been used in clinical trials, especially in groups of subjects suffering from autism. Some studies found that OT decreased repetitive behaviours, enhanced emotional understanding of speech intonation, improved performance of the Reading the Mind in the Eyes Test and reinforced cooperation. Nevertheless, the findings of the OT administration studies on clinical samples show great diversity. The context, the personality and childhood experiences of the subject could be moderators influencing the effect of exogenous OT. Besides, three mechanisms could play a part in the action of OT on ASD social symptoms: anxiety reduction (with a lowering in the hypothalamic-pituitary-adrenal axis responsiveness and in the amygdale reactivity to social stimuli), increased affiliative motivation (involving the dopaminergic pathway and several regions of the social brain) and enhanced perceptual selectivity and social stimuli salience. To conclude, OT could be a promising molecule used as a treatment to promote social behaviours, helping individuals with ASD to develop new relationships. OT could be administered during a cognitive-behavioural therapy to reinforce the efficacy of such procedures. More studies are needed, on larger samples, to investigate the safety and efficacy of OT administration and to specify optimal dosages and characteristics of patients who may benefit from this treatment.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Autisme, Ocytocine, Cognition sociale, Traitement

Keywords : Autism, Oxytocin, Social cognition, Treatment


Plan


© 2015  L’Encéphale, Paris. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 42 - N° 1

P. 24-31 - février 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Audit clinique ciblé sur la prise en charge médicamenteuse chez le sujet âgé hospitalisé en psychiatrie
  • C. Humaraut, J. Caron, L. Bayonne, Y. Moalic
| Article suivant Article suivant
  • Prescriptions séquentielles : arguments en faveur d’une modification des schémas thérapeutiques dans les dépressions résistantes
  • G. Allouche

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.