Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Utilisation des ballonnets de dilatation cervicale en obstétrique - 06/02/16

Doi : 10.1016/j.jgyn.2015.11.007 
G. Ducarme , J. Grange, M. Vital
 Service de gynécologie-obstétrique, centre hospitalier départemental, Les Oudairies, 85000 La Roche-sur-Yon, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les méthodes mécaniques de maturation cervicale ont été progressivement substituées par les produits pharmaceutiques. Cependant, leur place dans l’arsenal thérapeutique reste importante avec un regain d’intérêt des obstétriciens pour ces dispositifs. Du fait d’un manque de données, ils ne sont pourtant pas recommandés en première intention. Cette revue de la bibliographie s’est donc attachée à examiner l’utilisation des ballonnets de dilatation (sonde de Foley et double ballonnet) afin d’évaluer leur efficacité en cas d’utérus non et uni-cicatriciel. Au total, 27 études ont comparé les ballonnets de dilatation aux prostaglandines en cas d’utérus non cicatriciel. Le taux de césarienne semblait identique mais le taux d’accouchement dans les 24heures était plus important avec les ballonnets. On observait moins d’hypertonie utérine mais une utilisation d’ocytocine plus importante au cours du travail. Dix autres études ont évalué les ballonnets en cas d’utérus uni-cicatriciel. Plus de 70 % des patientes étaient déclenchables après maturation (score de Bishop>6) avec un taux d’accouchement par voie basse entre 35 et 60 % selon les études. Le risque de rupture utérine variait entre 0,64 et 0,72 % sans aucune complication materno-fœtale ni risque infectieux augmenté. Les méthodes mécaniques de maturation du col semblent donc être efficaces, faciles et bien tolérées, en particulier en cas d’utérus uni-cicatriciel.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

During recent decades, mechanical devices have been substituted by pharmacological methods. Their place in the therapeutic arsenal remains important with a renewed obstetrical interest for these devices. Due to a lack of data they are still not recommended as first-line. This review thus attempted to examine the use of expansion dilatation balloons (Foley catheter and double-balloons) to analyze their effectiveness in case of native uterus and previous cesarean section. Twenty-seven clinical trials had compared balloons catheter and prostaglandins in patients without a history of uterine scar. The risk of cesarean section did not differ. Mechanical methods seemed to be more effective in achieving delivery within 24hours, with fewer episodes of excessive uterine contractions, but they necessitated more oxytocin during labor. Ten clinical trials analyzed dilatation balloons in patients with previous cesarean section. More than 70% women had favorable cervical ripening (Bishop score>6), and vaginal delivery was reported between 35 and 70% of patients. The risk of uterine rupture was low between 0.64 and 0.72%, with neither increased risk of severe neonatal and maternal morbidity nor increased risk of infectious morbidity. Mechanical methods are effective and safe for third trimester cervical ripening, mainly in women with previous cesarean section. Potential advantages may include wide availability and reduction of some of the side effects.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Maturation cervicale, Double ballonnet de dilatation, Déclenchement du travail, Césarienne, Sonde de Foley

Keywords : Cervical ripening, Induction of labor, Double-balloon catheter, Cesarean section, Foley catheter


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 45 - N° 2

P. 112-119 - février 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le dépistage du diabète gestationnel : encore de nombreuses questions non résolues
  • S. Bartolo, A. Vambergue, P. Deruelle
| Article suivant Article suivant
  • Impact de la conisation cervicale à l’anse diathermique sur la qualité de vie sexuelle
  • C. Sadoun, A. Ohannessian, X. Carcopino, F. Mauviel, L. Boubli, A. Agostini

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.