Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Étude cas-témoin des conséquences obstétricales de la conisation - 06/02/16

Doi : 10.1016/j.jgyn.2015.07.005 
C. Brie a, , M. Turck a, A. Cheret a, R. Morello c, G. Benoist a, b, M. Dreyfus a, b
a Département d’obstétrique, de gynécologie et de médecine de la reproduction, CHU de Caen, avenue de la Côte-de-Nacre, 14000 Caen, France 
b Université Caen – Basse-Normandie, esplanade de la Paix, 14032 Caen cedex 5, France 
c Département des statistiques médicales, CHU de Caen, avenue Clemenceau, 14033 Caen cedex 9, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

But

Évaluer l’issue des grossesses survenues chez des femmes avec un antécédent de conisation. Déterminer le rôle de la hauteur du conisat dans les complications obstétricales.

Matériels et méthodes

Étude rétrospective cas-témoin incluant les patientes (n=39) ayant bénéficié d’une conisation dans une maternité de niveau 3 entre janvier 2002 et janvier 2012. L’issue obstétricale a été comparée avec un groupe témoin (n=78). Dans le groupe exposé, l’issue obstétricale a été comparée en fonction de la hauteur du cône.

Résultats

Trente et une patientes ont accouché après une conisation (39 accouchements). Les complications obstétricales ont été significativement plus fréquentes dans le groupe exposé : accouchement prématuré avant 37 SA (25,6 % versus 7,7 % ; p=0,01), avant 32 SA (15,4 % versus 1,3 % ; p=0,005) et avant 28 SA (10,2 % versus 0 % ; p=0,01), menace d’accouchement prématuré avant 32 SA (12,8 % versus 1,3 % ; p=0,01) et avant 28 SA (12,8 % versus 0 % ; p=0,01) et rupture prématurée des membranes avant 37 SA (20,5 % versus 1,3 % ; p<0,001). Aucune différence significative n’a été observée pour une hauteur du cône supérieure à 1,5 cm.

Conclusion

Notre étude a montré qu’un antécédent de conisation est un facteur de risque obstétrical à prendre en compte lors de la prise en charge d’une grossesse ultérieure.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objectives

Evaluate the obstetrical outcomes in the case of women with a history of conization. Determine the role of the cone length in the obstetrical issue.

Materials and methods

Retrospective case-control study including the patients (n=39) who had undergone a conization in a university hospital between January 2002 and January 2012. The obstetrical outcomes have been compared to those from a control group (n=78). Into the exposed group the obstetrical outcomes has been compared based on the cone length.

Results

Thirty-one patients delivered after a conization (39 deliveries). The obstetrical outcomes have been significantly increased in the exposed group: preterm delivery before 37 weeks gestation (25.6% vs 7.7%, P=0.01), before 32 weeks gestation (15.4% vs 1.3%, P=0.005) and between 28 weeks gestation (10.2% vs 0%, P=0.01), premature onset of labor before 32 weeks gestation (12.8% vs 1.3%, P=0.01) and before 28 weeks gestation (12.8% vs 0%, P=0.01) and preterm premature rupture of membranes before 37 weeks gestation (20.5% vs 1.3%, P<0.001). There was no significant difference for a length cone more than 1.5cm.

Conclusion

Our study showed that a history of conization is an obstetrical risk factor to consider in the management of a subsequent pregnancy.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Conisation, Grossesse, Accouchement prématuré, Rupture prématurée des membranes

Keywords : Conization, Pregnancy, Preterm birth, Premature rupture of membranes


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 45 - N° 2

P. 192-197 - février 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Conséquences maternelles de la prolongation des efforts expulsifs
  • D. Korb, R. Merazka, A. Théau, F. Goffinet, C. Le Ray
| Article suivant Article suivant
  • Diagnostic anténatal des placentas accreta : apport de l’échographie et de l’IRM dans une population à risque
  • F. Daney de Marcillac, S. Molière, A. Pinton, A.-S. Weingertner, G. Fritz, B. Viville, M.-N. Roedlich, A. Gaudineau, N. Sananes, R. Favre, I. Nisand, B. Langer

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.