Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Diagnostic anténatal des placentas accreta : apport de l’échographie et de l’IRM dans une population à risque - 06/02/16

Doi : 10.1016/j.jgyn.2015.07.004 
F. Daney de Marcillac a, , S. Molière b, A. Pinton c, A.-S. Weingertner d, G. Fritz a, B. Viville a, M.-N. Roedlich b, A. Gaudineau a, N. Sananes a, R. Favre d, I. Nisand a, B. Langer a
a Département de gynécologie-obstétrique, hôpital de Hautepierre, hôpitaux universitaire de Strasbourg, 1, avenue Molière, 67098 Strasbourg cedex, France 
b Département de radiologie, hôpital de Hautepierre, hôpitaux universitaire de Strasbourg, 1, avenue Molière, 67098 Strasbourg cedex, France 
c Département de santé publique, hôpital Civil, hôpitaux universitaire de Strasbourg, 1, place de l’Hôpital, 67000 Strasbourg, France 
d Département de gynécologie-obstétrique, CMCO, hôpitaux universitaire de Strasbourg, 19, rue Louis-Pasteur, 67300 Schiltigheim, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 9
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

L’objectif principal a été de comparer la performance de l’échographie-doppler obstétricale par voie abdominale et endovaginale à celle de l’IRM pelvienne dans le diagnostic anténatal des placentas accreta dans une population à risque. L’objectif secondaire a été de déterminer les signes échographiques et IRM les plus pertinents pour le diagnostic anténatal.

Patientes et méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective monocentrique réalisée dans le centre de référence de dépistage anténatal de Strasbourg. Ont été analysés tous les cas suspects de placentas accreta ayant bénéficié en anténatal d’une échographie-doppler obstétricale diagnostique et d’une IRM pelvienne dans notre centre entre le 1er janvier 2010 et le 31 décembre 2014.

Résultats

Vingt-deux patientes ont été adressées dans notre centre pour suspicion de placenta accreta et ont bénéficié d’une échographie suivie d’une IRM pelvienne. Toutes les patientes ayant un placenta accreta présentaient un placenta praevia sur un utérus au moins unicicatriciel. La sensibilité et la spécificité de l’échographie de dépistage étaient respectivement de 0,92 et 0,67 ; celles de l’IRM étaient respectivement de 0,84 et 0,78 (p>0,05). L’aspect d’une vascularisation anormale au doppler couleur, la présence de lacunes intraplacentaires et la perte du liseré hypoéchogène rétroplacentaire étaient les signes les plus pertinents à l’échographie (sensibilité/spécificité respectivement 0,85/0,78 ; 0,92/0,55 ; 0,76/1,0). La mise en évidence d’un bombement du segment inférieur, de bandes sombres intraplacentaires ou d’une hypervascularisation atypique étaient les signes les plus pertinents en IRM (sensibilité/spécificité respectivement 0,92/0,89 ; 0,83/0,80 ; 0,92/0,89). L’association de deux signes échographiques ou IRM avait le meilleur rapport sensibilité/spécificité.

Discussion et conclusion

L’échographie et l’IRM sont des examens pertinents pour le diagnostic anténatal des placentas accreta dans une population à risque. Compte tenu de son plus faible coût et de son accessibilité plus aisée, l’échographie doit être préférée en première intention. L’utilisation d’une grille de lecture en échographie et en IRM devrait permettre de mieux dépister les placentas accreta, l’association d’au moins deux signes échographiques et/ou radiologiques devant faire évoquer un placenta accreta.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objectives

Main objective was to compare accuracy of ultrasonography and MRI for antenatal diagnosis of placenta accreta. Secondary objectives were to specify the most common sonographic and RMI signs associated with diagnosis of placenta accreta.

Material and methods

This retrospective study used data collected from all potential cases of placenta accreta (patients with an anterior placenta praevia with history of scarred uterus) admitted from 01/2010 to 12/2014 in a level III maternity unit in Strasbourg, France. High-risk patients beneficiated antenatally from ultrasonography and MRI. Sonographic signs registered were: abnormal placental lacunae, increased vascularity on color Doppler, absence of the retroplacental clear space, interrupted bladder line. MRI signs registered were: abnormal uterine bulging, intraplacental bands of low signal intensity on T2-weighted images, increased vascularity, heterogeneous signal of the placenta on T2-weighed, interrupted bladder line, protrusion of the placenta into the cervix. Diagnosis of placenta accreta was confirmed histologically after hysterectomy or clinically in case of successful conservative treatment.

Results

Twenty-two potential cases of placenta accreta were referred to our center and underwent both ultrasonography and MRI. All cases of placenta accreta had a placenta praevia associated with history of scarred uterus. Sensibility and specificity for ultrasonography were, respectively, 0.92 and 0.67, for MRI 0.84 and 0.78 without significant difference (p>0.05). The most relevant signs associated with diagnosis of placenta accreta in ultrasonography were increased vascularity on color Doppler (sensibility 0.85/specificity 0.78), abnormal placental lacunae (sensibility 0.92/specificity 0.55) and loss of retroplacental clear space (sensibility 0.76/specificity 1.0). The most relevant signs in MRI were: abnormal uterine bulging (sensitivity 0.92/specificity 0.89), dark intraplacental bands on T2-weighted images (sensitivity 0.83/specificity 0.80) or placental heterogeneity (sensitivity 0.92/specificity 0.89). Association of two sonographic or MRI signs had the best sensitivity/specificity ratio.

Discussion and conclusion

Ultrasonography and RMI represent two interesting and complementary diagnostic tools for antenatal diagnosis of placenta accreta. Because of its cost and accessibility, ultrasonography remains the first in line to be used for diagnosis. Use of an analytical grid for diagnosis of placenta accreta could be helpful.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Placenta accreta, Échographie obstétricale, IRM pelvienne, Diagnostic anténatal

Keywords : Placenta accreta, Prenatal diagnosis, Pelvic ultrasound, Pelvic MRI


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 45 - N° 2

P. 198-206 - février 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude cas-témoin des conséquences obstétricales de la conisation
  • C. Brie, M. Turck, A. Cheret, R. Morello, G. Benoist, M. Dreyfus
| Article suivant Article suivant
  • Gynécologie Sans Frontières auprès des femmes migrantes dans le Nord de la France
  • B. Viaris de Lesegno, A. Duthe, G. Chaudet, F.X. Gayet, R. Matis, C. Rosenthal

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.