Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Diminution des répétitions suicidaires grâce à une réorganisation des soins psychiatriques dans un service d’accueil-urgences - 01/03/08

Doi : PM-05-2006-35-5-C1-0755-4982-101019-200603721 

Francis Eudier [1],

Sosane Gault [1],

Agnès Batt-Moillo [2],

Dominique Drapier [3],

Bruno Millet [3]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Résumé

Objectifs > Évaluer l’impact d’une nouvelle organisation des soins psychiatriques, dans un service d’accueil-urgences (SAU), sur la répétition des tentatives de suicide (TS).

Méthodes > Tous les suicidants admis au SAU du centre hospitalier et universitaire de Rennes pendant l’année 1994 (n = 1 003) et l’année 2000 (n = 1 018) ont été inclus dans l’étude. Les données sociodémographiques cliniques de ces 2 populations (âge, sexe, statut marital, histoire suicidaire, méthode de la tentative de suicide, orientation après le passage aux urgences) et leur mode de prise en charge psychiatrique au sein du SAU ont été comparés. Le taux de récidive suicidaire a été calculé, pour chaque cohorte, à partir des réadmissions pour TS dans le SAU survenues pendant un suivi d’un an.

Résultats > Les 2 populations de suicidants n’étaient pas différentes du point de vue sociodémographique et clinique. Il y avait une réduction significative des taux de répétition à 1 mois (OR = 4,16, p = 0,0001) à la suite du passage aux urgences en 2000, comparé à 1994. Cette réduction du premier mois maintenait une différence du nombre cumulé de répétitions entre les deux cohortes au 3e et 6e mois, mais cette différence n’était pas statistiquement significative au 12e mois.

Conclusion > L’organisation de la prise en charge psychiatrique a été renforcée entre 1994 et 2000. La présence, depuis l’année 2000, d’une équipe psychiatrique complète (infirmières, interne, praticiens hospitaliers) au sein du SAU, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, semble être à l’origine de la baisse taux de répétition suicidaire à court terme.

Voir aussi dans ce numéro :

  • l’éditorial de Carol Jonas, Prévention du suicide : un dépistage aux urgences est possible, p. 743-4.

Abstract

Reduction in short-term repetition of attempted suicide associated with new organization of psychiatric management of suicide attempters

Two cohorts

Objectives > To investigate the impact of the reorganization of psychiatric care in the Accident and Emergency (A&E) unit on repeated suicide attempts.

Method > The study includes suicide attempters admitted to the Rennes University Hospital (Brittany, France) A&E unit in 1994 (n=1003) and 2000 (n=1018). We compared the clinical data (age, gender, marital status, suicide history, methods, and outcome at discharge from A&E) and psychiatric management of the two cohorts. The rate of repeated suicide attempts was measured according to the same criterion in 1994 and 2000 (re-admission to the A&E unit).

Results > Both populations of suicide attempters were very similar from both a clinical and demographic point of view. The repetition rate at 1 month was significantly higher (OR = 4.16, p=0.0001) in 1994 than in 2000. The difference between the cohorts continued at three and six months, but became statistically insignificant at one year.

Conclusion > By 2000, organization of psychiatric care in the A&E unit had been substantially strengthened. The presence of a complete psychiatric team (nurses, junior psychiatrist, and senior psychiatrist) in the A&E unit, 24 hours a day, seven days a week, was associated with a lower rate of repeated suicide attempts.


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 5-C1

P. 759-763 - mai 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Nature du cannabis collecté au niveau des usagers
  • Stéphane Le Vu, Sylvain Aquatias, Nicolas Bonnet, Marie Debrus, Gilbert Fournier, Patrick Beauverie
| Article suivant Article suivant
  • Needle aspiration as first-line management of primary spontaneous pneumothorax
  • Juliette Camuset, Jean Laganier, Olivier Brugière, Gaëlle Dauriat, Gilles Jebrak, Gabriel Thabut, Michel Fournier, Hervé Mal

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.