Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Needle aspiration as first-line management of primary spontaneous pneumothorax - 01/03/08

Doi : PM-05-2006-35-5-C1-0755-4982-101019-200603722 

Juliette Camuset,

Jean Laganier,

Olivier Brugière,

Gaëlle Dauriat,

Gilles Jebrak,

Gabriel Thabut,

Michel Fournier,

Hervé Mal

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Résumé : Exsufflation à l’aiguille, prise en charge initiale du pneumothorax spontané primaire

Introduction > La prise en charge initiale du pneumothorax spontané primaire (PSP) est controversée. Des sociétés savantes ont recommandé l’exsufflation à l’aiguille dans le traitement de première intention du pneumothorax spontané primaire mais dans la pratique courante le drainage est toujours largement utilisé.

Méthodes > À partir de 1996, nous avons utilisé l’exsufflation à l’aiguille en première intention dans tous les cas de PSP de grand volume. Des patients admis en réanimation pour PSP de grand volume ont été inclus. L’exsufflation à l’aiguille a été réalisée après anesthésie locale en utilisant un cathéter intraveineux en plastique. En cas d’échec, un drainage thoracique était réalisé.

Résultats > Trente-cinq patients ont été inclus. Le taux initial de succès de l’exsufflation à l’aiguille a été de 69 %, alors que le taux de succès à 1 semaine et à 1 an ont été respectivement de 63 % et de 51 %. La tolérance de la technique a été bonne mise à part 4 cas de réaction vagale transitoire. Aucun facteur prédictif d’échec de l’exsufflation à l’aiguille n’a été identifié.

Conclusion > L’exsufflation à l’aiguille est une option thérapeutique intéressante chez les patients ayant un PSP de grand volume, un bon résultat étant observé dans environ 2/3 des cas.

See also in this issue :

  • the editorial of Sylvie Leroy and Charles-Hugo Marquette, Pneumothorax spontané : peut-on enfin avancer vers une simplification ?, p. 747-8.

Abstract

Needle aspiration as first-line management of primary spontaneous pneumothorax

Background > Initial management of primary spontaneous pneumothorax (PSP) remains a topic of debate. Recent guidelines recommend needle aspiration as the initial strategy for large PSP, but chest tube drainage is still widely used.

Methods > Over a six-year period, we used needle aspiration in all cases of large PSP at our center to assess this technique’s efficacy in real-life clinical practice. Our prospective study in the pulmonary intensive care unit of a 680-bed university hospital included patients with a PSP greater than 20%, as estimated by the Light’s index. Needle aspiration, performed after local anesthesia, used a plastic intravenous catheter. If it failed, we performed thoracic drainage.

Results > The study included 35 patients. The initial success rate of needle aspiration was 69% (n=24/35), the one-week success rate 63% (n=22/35), and the one-year rate 51% (n=18/35). Tolerance of needle aspiration was good except for transient vagal reaction in four patients. No risk factors (age, body mass index, delay before hospitalization, previous pneumothorax, or Light index at inclusion) predicted initial failure of needle aspiration.

Conclusion > Our results confirmed that needle aspiration is an attractive therapeutic option for patients with large PSP: success was observed in approximately two thirds of cases.


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 5-C1

P. 765-768 - mai 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Diminution des répétitions suicidaires grâce à une réorganisation des soins psychiatriques dans un service d’accueil-urgences
  • Francis Eudier, Sosane Gault, Agnès Batt-Moillo, Dominique Drapier, Bruno Millet
| Article suivant Article suivant
  • Escarres dans un hôpital universitaire de court séjour
  • Frédéric Barbut, Bérengère Parzybut, Pierre-Yves Boëlle, Denis Neyme, Rachida Farid, Marie-Jeanne Kosmann, Laurence Luquel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.