Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Validité des scores de gravité chez les patientes obstétricales en soins intensifs - 09/02/16

Doi : 10.1016/j.anrea.2015.07.617 
Fatma Medhioub Kaaniche , Anis Chaari, Najla Ben Algia, Mabrouk Bahloul, Chokri Ben Hamida, Mounir Bouaziz
 CHU Habib-Bourguiba, service de réanimation médicale, route El-Ain-Km 0.5, 3022 Sfax, Tunisie 

Fatma Medhioub Kaaniche, CHU Habib-Bourguiba, service de réanimation médicale, route El-Ain-Km 0.5, 3022 Sfax, Tunisie.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Évaluer l’intérêt pronostique des scores Simplified Acute Physiology Score (SAPS II), Acute Physiology And Chronic Health Evaluation (APACHE II), Mortality Predicting Model (MPM II0 et MPM II24) et Organ Dysfunctions and/or Infection (ODIN) chez les patientes obstétricales en réanimation. Étude rétrospective menée au service de réanimation de Sfax. On a inclus les parturientes admises entre 01/01/1993 et 31/12/2012. Les 5 scores ont été calculés à l’admission. Le pouvoir discriminant a été étudié par la méthode des courbes ROC. La calibration a été basée sur la comparaison de la mortalité observée (MO) et de la mortalité prédite (MPR) et sur le calcul de la mortalité standardisée (SMR=MO/MPR). Elle a été évaluée par le test de Goodness of fit de Lemeshow-Hosmer (H). On a inclus 725 patientes. La mortalité a été de 6,7 %. Les aires sous la courbe ROC pour SAPS II, APACHE II, MPM II0, MPM II24 et ODIN ont été respectivement de 0,88 IC 95 %[0,82 ; 0,93] ; 0,84 IC 95 %[0,77,0,89], 0,86 IC 95 %[0,81,0,91], 0,94 IC 95 %[0,90 ; 0,91] et 0,93 IC 95 %[0,90 ; 0,95]. SMR a été proche de 1 pour SAPS II et MPM II24 (respectivement 0,90 et 0,97). Elle a été de 0,53, 0,54 et 0,6 respectivement pour APACHE II, MPM II0 et ODIN. H a été de 13,65 (p>0,05) et 14,02 (p>0,05) respectivement pour SAPS II et MPM II24 alors qu’elle a été de 32,48 (p<0,001), 32,47 (p<0,001) et 37,56 (p<0,001) respectivement pour APACHE II, MPM II0 et ODIN. On a noté pour chaque score un excellent pouvoir discriminant. SAPS II et MPM II24 ont eu une parfaite calibration. APACHE II, MPM II0 et ODIN donnent une surestimation de la mortalité.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Assessing the prognostic value of the scores Simplified Acute Physiology Score (SAPS II), Acute Physiology And Chronic Health Evaluation (APACHE II), Mortality Predicting Model (MPM II0 et MPM II24) and Organ Dysfunctions and/or Infection (ODIN) in obstetric patients admitted in intensive care unit (ICU). A retrospective study conducted in the ICU of Sfax. All obstetrical patients between 01/01/1993 and 31/12/2012 were included. The 5 scores were calculated on admission. The discriminatory power was studied by the method of ROC curves. The calibration was based on the comparison of the observed mortality (OM) and the predicted mortality (PMR) and the calculation of the standardized mortality ratio (SMR) (SMR=OM/PMR). Calibration was evaluated by the test of Lemeshow Goodness of fit-Hosmer (H). We included 725 patients. ICU mortality was 6.7%. The areas under the ROC curve for scores SAPS II, APACHE II, MPM II0, MPM II24 and ODIN were respectively 0.88, 95% CI [0.82,0.93], 0.84 95% CI [0.77,0.89], 95% CI 0.86 [0.81,0.91], 95% CI 0.94 [0.90,0.91] and 95% CI 0.93 [0.90,0.95]. SMR was close to 1 for SAPS II and MPM II24 scores (respectively: 0.90 and 0.97), whereas it was 0.53, 0.54 and 0.6 respectively for APACHE II, MPM II0 and ODIN scores. The value of H was 13.65 (P>0.05) and 2.14 (P>0.05) respectively for scores SAPS II and MPM II24 while it was 32.48 (P<0.001), 32.47 (P<0.001) and 37.56 (P<0.001) respectively for scores APACHE II, MPM II0 and ODIN. For each of the 5 studied scores, there was an excellent discriminating power in terms of mortality. SAPS II and MPM II24 had perfect calibration. APACHE II, MPM II0 and ODIN scores gave an overestimation of mortality.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Scores de gravité, Grossesse, Soins intensifs, Pronostic

Keywords : Severity Scores, Pregnancy, Intensive care, Prognosis


Plan


© 2015  Société française d’anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 2 - N° 1

P. 10-16 - janvier 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Paris, 13 novembre 2015. Préparation, adaptation, civisme, complémentarité et cohésion
  • Daniel Jost, Stéphane Travers, Pierre Carli, Jean-Pierre Tourtier
| Article suivant Article suivant
  • Y a-t-il une place pour un traitement par statines chez les patients présentant un sepsis sévère ?
  • Jean-Yves Bien, Jérôme Morel, Christian Auboyer, Serge Molliex

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.