Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Bilan d’activité du Centre d’éthique clinique de l’hôpital Cochin après deux ans  de fonctionnement - 01/03/08

Doi : PM-06-2006-35-6-C1-0755-4982-101019-200604318 

Véronique Fournier,

Maud Pousset

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Résumé

Introduction > Depuis septembre 2002, le Centre d’éthique clinique de l’hôpital Cochin propose une consultation d’éthique à tous ceux, patients, proches et soignants, qui sont confrontés à une décision médicale “éthiquement” difficile, c’est-à-dire susceptible de soulever un conflit de valeurs. Cette structure est expérimentale et unique en France jusqu’ici. Trois ans après le début de l’expérience, il est intéressant de s’interroger pour savoir où elle en est.

Objectifs > L’article décrit l’activité de consultation du Centre en 2004, deuxième année pleine de fonctionnement, la compare à celle de 2003, puis la discute au regard de ses objectifs et de l’activité de structures équivalentes au plan international.

Méthode > L’analyse est purement descriptive, elle est réalisée à partir du recueil systématique des données d’activité mis en place depuis l’origine par le Centre.

Résultats > En 2004, le Centre a été saisi 83 fois, contre 47 fois en 2003. Les motifs de saisine les plus fréquents ont été la fin de vie (25 %), le droit des malades (25 %) et l’assistance médicale à la procréation (16 %). L’augmentation d’activité entre 2003 et 2004 est le fait d’un double mouvement : une forte augmentation des saisines directes venues des patients et de leurs proches (24 cas contre 10 en 2003), et une forte augmentation des saisines soignants dans le cadre de protocoles (39 cas contre 15 en 2003). Ces protocoles sont mis en place à la demande des équipes sur un sujet qui suscite régulièrement un questionnement éthique dans leur pratique quotidienne. Les saisines ponctuelles des “soignants” sont, elles, plutôt en stagnation (21 cas contre 22 en 2003).

Discussion/Conclusion > Les besoins en éthique clinique des soignants semblent donc moins se situer dans une structure qu’ils saisiraient au coup par coup, lorsqu’ils sont confrontés à une situation difficile, que dans une collaboration sur la durée à propos d’une question certes particulière mais qu’ils rencontrent de façon répétée dans leur exercice quotidien et qui reste pour eux à approfondir, même s’ils la connaissent déjà bien. On est loin de la saisine pour décharge de responsabilité que l’on pouvait craindre à l’ouverture du Centre. Quant à la demande soutenue depuis par les patients et leurs proches, il est probable qu’il s’agisse d’une tendance qui ne fasse que s’accroître dans les années à venir, tant elle correspond à un mouvement de fonds, que l’on peut traduire de la façon suivante : la volonté de lutter pour ne pas se laisser démettre de soi-même et de ses responsabilités face à la maladie.

Voir aussi dans ce numéro :

• l’éditorial de Marc Guerrier, Clinique éthique et éthique clinique, p. 927-9.

Abstract

Summary: Cochin Hospital Clinical Ethics Center: the First Two Years

Introduction > In September 2002, Cochin Hospital (Paris, France) opened a Clinical Ethics Center for patients, health proxies and members of the healthcare staff to consult when they face medical decisions raising ethical issues, that is, presenting possible conflicts in values. Three years after the opening of this experimental center that remains unique in France, we evaluated its activities.

Objectives > To describe and compare consultations in 2003 and 2004 and to compare our activity with that of similar units abroad.

Methods > The descriptive analysis is based on data routinely collected for all consultations.

Results > The Center received 47 calls in 2003 and 83 in 2004. The most frequent reasons for consultation were: end of life issues (28%), patients’ rights (25%), and questions about assisted reproduction technologies (16%). Two factors explain the increase in activity between 2003 and 2004. First, patients and their proxies called much more often: 24 calls in 2004, compared with only 10 in 2003. Second, research protocols designed to focus on specific ethical questions faced by medical teams in their daily practice required them to call systematically in the relevant situations (39 calls in 2004, compared with 15 in 2003). Calls from healthcare workers about one-time or ad hoc ethics questions remained stable (22 in 2003 and 21 in 2004).

Discussion/Conclusion > Healthcare staff appear to need clinical ethics consultations less for help on ad hoc issues than for long-term collaboration on specific and frequent ethical issues that remain difficult, despite their familiarity. These findings refute earlier fears that healthcare personnel would use these consultations to avoid their own ethical responsibilities. The increasing direct demand from patients and proxies should continue during the next few years, for it corresponds to a profound social trend, to defend one’s autonomy in the face of illness and to make decisions and take responsibility for oneself.


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 6-C1

P. 960-966 - juin 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Incidence des radiodermites secondaires à un geste de radiologie interventionnelle
  • Candice Roudier, Philippe Pirard, Jean Donadieu
| Article suivant Article suivant
  • Efficacité thérapeutique de “l’effet médecin“ en soins primaires
  • Alain Moreau, Rémy Boussageon, Pierre Girier, Sophie Figon

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.