Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Consultation d’observance pour des malades infectés par le VIH et traités par antirétroviraux dans un service de maladies infectieuses et tropicales - 01/03/08

Doi : PM-09-2006-35-9-C1-0755-4982-101019-200606698 

Zohra Berki-Benhaddad [1],

Jean-Luc Ecobichon [1],

France Mentré [2],

Annie Capillon [1],

Agnès Certain [3],

Catherine Secondi [4],

Anne Gervais [1],

Pascale Longuet [1],

Jean-Louis Vildé [1],

Catherine Leport [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Résumé

Objectif > Décrire la mise en place et les premiers résultats d’une consultation d’observance pour des patients infectés par le VIH traités par antirétroviraux.

Méthode > Quatre profils de patients ont été définis : ”arrêt” et “échec”, patients en échec virologique à l’occasion d’un arrêt des antirétroviraux, “préparation”, patients naïfs d’antirétroviraux vus avant le début du traitement, et “renforcement”, patients vus pour un accompagnement afin d’éviter un échec virologique. La consultation d’observance intervenait a posteriori, à visée corrective, pour les 2 premiers profils de patients, et a priori, à visée préventive, pour les 2 autres profils. Elle était réalisée par une psychologue clinicienne, une infirmière et un pharmacien hospitalier. Le recueil standardisé a porté sur les caractéristiques de l’infection et des traitements antirétroviraux, les données démographiques, comportementales et socioculturelles. Les CD4 et charge virale VIH étaient notés à J0, M1, M3, M9 et M12. L’efficacité de la consultation d’observance était définie suivant chaque profil de patients et combinait prise ou reprise des antirétroviraux, réponse virologique, suivi à M12.

Résultats > Cent trente-neuf patients ont été inclus entre novembre 1998 et avril 2000. L’efficacité de la consultation d’observance était pour les profils “Arrêt” (26 patients) et “Échec” (n = 61) de 50 et 40 %, pour les profils “Préparation” (n = 37) et “Renforcement” (n = 15) de 84 et 93 % respectivement. Seule la charge virale VIH indétectable à M3 était significativement associée à l’efficacité de la consultation d’observance pour les 4 profils. Pour la consultation à visée préventive, profils “Préparation” et “Renforcement”, l’efficacité était moindre chez les patients originaires de pays hors d’Europe (p = 0,013).

Conclusion > La consultation d’observance était plus efficace pour prévenir l’échec virologique que pour restaurer l’efficacité des antirétroviraux chez les patients en situation d’échec virologique. Dans cette perspective, elle doit être proposée en priorité aux patients naïfs d’antirétroviraux, en particulier originaires de pays hors d’Europe, en amont de la prescription.

Abstract

Adherence intervention for HIV-infected patients receiving antiretroviral treatment

Implementation and initial assessment

Objective > To describe the implementation and initial results of a specific educational and counseling intervention to examine and improve adherence to antiretroviral therapy (ARV) in HIV-infected patients.

Method > Four patient profiles were defined: 1) discontinuation and 2) failure: patients with virological failure (defined as two consecutive viral loads > 200 copies/mL) at ARV discontinuation or under treatment, both seen after the fact; 3) preparation: naive patients seen before starting treatment, and 4) reinforcement: patients in treatment seen for counseling to prevent virological failure. A clinical psychologist, nurse and hospital pharmacist jointly conducted the session. Data collected include standardized information about the characteristics of HIV infection and ARV regimens, and demographic, behavioral, social and cultural indicators. CD4 cell counts and HIV viral loads were recorded at D0, M1, M3, M9 and M12. The effectiveness of the adherence intervention was defined separately for each patient profile based on some combination of taking or restarting an ARV regimen, virological response, and M12 follow-up.

Results > The study included 139 patients between November 1998 and April 2000. The intervention was defined as effective in 50% and 40% of the discontinuation (n= 26) and failure (n=61) patients respectively, 84% of those with preparation profile (n=37) and 93% (14/15) of reinforcement patients. Only undetectable HIV viral load at M3 was significantly associated with the effectiveness of the adherence intervention for all 4 profiles. The preventive interventions (preparation and reinforcement) were less effective in patients from outside Europe (p=0.013).

Conclusion >The adherence intervention was more effective in preventing virological failure than in restoring ARV effectiveness among patients who had already experienced virological failure. It should therefore be proposed primarily before starting ARV, to prevent failure in treatment-naive patients, especially those from outside Europe.


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 9-C1

P. 1241-1248 - septembre 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les infections urinaires de la femme en médecine générale
  • François Haab, Pierre Costa, Jean-Claude Colau, Alain Gérard, François Liard, Jean-Marc Bohbot, Jean-Joel Leng, Bernard Lobel, Claude-James Soussy, Patrick Boulanger
| Article suivant Article suivant
  • Amélioration du dépistage et du traitement de l’hépatite C en prison
  • André-Jean Remy

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.